Une nouvelle occasion manquée pour Marco

Marco Andretti a terminé sur le podium à Indianapolis pour la seconde fois en trois participations. Et cette fois encore, il peut se dire qu’il a manqué la victoire pour pas grand-chose.

Toujours à la lutte pour la première place dans la seconde moitié de la course, Marco a même semblé le plus rapide pour le sprint final. Mais au moment où celui-ci était lancé, Andretti occupait la quatrième place et perdait du temps à se débarasser de Helio Castroneves et butait face à un surprenant Vitor Meira.

« Je pense que nous avons fait une erreur à un moment de la course. », explique Marco. « C’était une décision de l’équipe d’enlever de l’appui à l’avant, mais sans rien changer d’autre à la voiture. J’ai donc eu beaucoup de sous-virage et ce n’est qu’ensuite qu’ils ont réglé l’arrière. Mais nous avions perdu des places et étions quatrièmes. La bonne décision aurait été de tout modifier en une fois. »

« Nous devons maintenant comprendre et analyser pourquoi nous n’avons pas gagné cette course. Pour ne pas refaire la même erreur l’année prochaine. »

Marco Andretti avait connu un autre moment délicat peu après la mi-course quand son dépassement sur son équipier Tony Kanaan se terminait par le crash de celui-ci.

Les deux pilotes Andretti-Green étaient à la lutte pour la première place avec Scott Dixon. Le Néo-Zélandais passait Kanaan à l’extérieur à la faveur du trafic et Marco Andretti en profitait pour passer à l’intérieur, surprenant le Brésilien qui se retrouvait hors trajectoire et, ne pouvant plus corriger, partait inéxorablement vers le mur.

Après avoir tapé, la Dallara n°11 était percutée par Sarah Fisher qui ne pouvait rien faire pour l’éviter, Après son abandon, Tony Kanaan rejetait la faute sur son jeune équipier.

« J’ai vu l’occasion et j’y suis allé », se justifiait Marco. « Sans doute un peu trop tard mais j’y suis allé. Manifestement, une part de l’accident est de ma responsabilité et je me sens très mal à ce sujet. Mais en même temps, je pense qu’il a surtout été surpris. Je ne l’ai pas touché et je ne l’ai pas déventé non plus. »

Il y avait donc un peu d’amertume dans le clan AGR à l’issue de la course. Mais Marco Andretti peut se consoler en pensant à la bonne opération qu’il réalise au championnat.

Et son regard est sans doute déjà tourné vers l’Indy 500 2009.

ipsum id felis non Sed pulvinar