David Ragan, la révélation de 2008

La saison 2007 de David Ragan était tout ce qu’il y a de plus banale. Vingt-troisième du championnat avec seulement deux top-5, trois top-10 et quatre abandons. David n’a mené que deux courses durant la saison qui a surtout été marquée par ses nombreux crashs.

A Daytona en février Ragan était loin de faire figure des favoris au Chase, pourtant tout au long de l’année, le jeune pilote de la Roush Fenway Racing a été capable de hausser son niveau de jeu à tel point qu’avant Richmond il était en lice pour décrocher la dernière des douze places qualificatives pour les playoffs.

Cependant sa course de Richmond ne s’est pas très bien finie pour lui et il a échoué à la treizième place du classement.

Après un début de Chase décevant ponctué par une vingt-huitième place à Loudon puis une dix-huitième la semaine suivante sur le ‘Monster Mile’ de Dover, Ragan revenait enfin de le top-10 au Kansas avec une huitième place. Signant ainsi son meilleur résultat depuis sa dixième place obtenue à Bristol cinq semaines auparavant.

Arrivait ensuite la dernière course de la saison utilisant les plaques de restrictions, les AMP Energy sur le Talladega Superspeedway. Avant dernier du Daytona 500 suite à un accident avec son coéquipier Matt Kenseth, Ragan est un client solide sur superspeedway comme le montre ses top-5 lors des courses suivantes. Quatrième de la première course de Talladega, il prenait la cinquième place de l’épreuve nocturne de Daytona. Lors de cette seconde épreuve de Talladega, Ragan était une nouvelle fois très solide et évitait le big one de belle manière pour venir se classer troisième et ainsi égaler son meilleur résultat en carrière.

Au Lowe’s pour les Bank of America 500, Ragan était une nouvelle fois dans le top-10 ce qui lui permettait de rester à la treizième place du classement.

En arrivant à Martinsville, David Ragan avait l’intention de faire mieux que lors de l’épreuve du printemps qu’il avait conclu à la onzième place après s’être qualifié quatrième. La pluie ayant annulé les premiers essais des TUMS QuikPak 500, Ragan se voyait attribuer la treizième place sur la grille du fait du classement des propriétaires.

Lors des deux dernières séances d’essais Ragan faisait bonne impression en se classant troisième puis quinzième. Malheureusement pour lui il allait se crasher durant la dernière séance, ce qui allait le contraindre a utiliser sa voiture de réserve pour la course et donc partir du fond de grille.

Lentement mais surtout méthodiquement, David allait se frayer un chemin vers la tête du peloton. Dans le top-10 à l’entame de l’avant dernier tour, il allait partir en tête-à-queue, bien aidé par son coéquipier Matt Kenseth qui a semble-t-il été trop pressé de gagner une position.

Ragan termine donc cette course treizième et dernier dans le tour, mais il aura prouvé une nouvelle fois que sa treizième place au classement général n’était pas du tout usurpée. De plus avec les problèmes rencontrés par Kasey Kahne durant cette course, le pilote de la Roush Fenway Racing consolide sa place et compte maintenant 146 longueurs d’avance sur le pilote Dodge.

Ce week-end à Atlanta, David Ragan arrive sur un ovale sur lequel il n’a jamais brillé sur les trois courses qu’il y a disputé. Il a en effet une place moyenne à l’arrivée de 29,7. Cependant depuis le début de l’année, Ragan est en constant progrès et un bon résultat n’est pas à exclure pour Ragan qui ne cesse de s’améliorer sur les ovales d’un mile et demi.

Son plus mauvais ‘rating’ de l’année sur ces ovales d’un mile et demi est intervenu au printemps lors de la course d’Atlanta ou il n’a pu faire mieux que 61,1, mais depuis il a un ‘rating’ moyen de 93,9.

Une victoire d’ici la fin de l’année pour Ragan ne pourrait que l’aider et insuffler à son équipe l’énergie nécessaire pour partir sur de bon rails la saison prochaine et ainsi être considéré comme un chaser potentiel tout au long de la saison.

velit, Aenean elit. Praesent Praesent at felis diam elit.