Bowyer champion, Edwards pour l’honneur

Clint Bowyer aura donc su conserver 21 points pour décrocher son premier titre en carrière. Ce championnat 2008 est le quatrième plus serré de l’histoire de cette deuxième division de la NASCAR. Bien que n’ayant qu’une victoire cette année et quatorze top-5, ce sont ses vingt-neuf top-10 qui lui permettent de décrocher ce titre. A noter que Bowyer n’a pas connu d’abandon cette saison.

“C’est simplement incroyable. Je suis très heureux pour toute l’équipe” a affirmé le champion 2008 de la NASCAR Nationwide Series. “Nous avons été très constants, nous avons fait les choses qu’il fallait faire pour remporter ce titre. Carl est un grand compétiteur et je suis très heureux de l’avoir battu. Je tiens à remercier Richard, pour l’opportunité qu’il m’a offerte” a ajouté Bowyer à l’issue de l’épreuve.

Carl Edwards a remporté la course, son septième succès de la saison, mais le pilote de la Roush Fenway Racing doit céder sa couronne. Beau joueur, Edwards a tenu à féliciter Bowyer, et il a confirmé qu’il serait présent la saison prochaine.

“C’est une très belle victoire car nous avons résisté à Kyle Busch, qui s’est montré très fort tout au long de la saison. Je félicite Clint pour son titre. Je serai de retour la saison prochaine et j’espère qu’il (ndlr : Bowyer) en ferra autant” a affirmé le vainqueur de la dernière manche de la saison.

Edwards aura fait tout ce qui était en son pouvoir lors de cette dernière course, mais ce n’était, malheureusement pour lui, pas assez. Le pilote Ford n’a pu résister à Kyle Busch qui aura mené le plus grand nombre de tours, privant ainsi Edwards de cinq points supplémentaires qui auraient pu s’avérer très précieux.

Au début de la course, Bowyer comptait 56 points d’avance sur Edwards, mais le pilote de la Richard Childress Racing est sorti à plusieurs reprises du top-10, se mettant ainsi en position dangereuse au championnat. Cependant, l’équipe n°2 a parfaitement réagi lors d’un drapeau jaune juste après la mi-course en ne changeant que les pneumatiques extérieurs de la Chevrolet Monte Carlo SS. Bowyer est ainsi remonté dans le top-5 et a ensuite été en mesure de défendre cette position.

La huitième et dernière neutralisation est survenue à neuf tours de la fin ce qui a rendu toute l’équipe de Bowyer nerveuse, mais lors des quatre derniers tours de la course, tout s’est bien déroulé pour Clint qui a été en mesure de conserver sa cinquième place.

Au final, Edwards devance donc Kyle Busch. Brad Keselowski termine troisième juste devant Jason Leffler et Bowyer. Le top-10 est complété par Scott Wimmer, Denny Hamlin, Dale Earnhardt Jr., Kelly Bires et Joey Logano.

Pendant longtemps en lutte pour la victoire finale, David Ragan termine la course à deux tours en vingt-troisième position après avoir brossé le muret extérieur puis explosé son pneu avant droit dans le dernier tiers de l’épreuve.

Du côté des propriétaires, Joe Gibbs s’est assuré, avec sa Toyota n°20, du titre d’un souffle – douze points – par rapport à la n°2 de Richard Childress.

C’est finalement Landon Cassill qui a décroché le titre de meilleur rookie, après que son rival, Bryan Clauson, est dû renoncer au 157ème tour suite à des problèmes moteurs.

vel, venenatis, felis in dolor. mi, venenatis leo. Lorem efficitur. commodo