Une fin de saison à suspens en NHRA

Alors qu’un d’entre eux avait déjà décroché le titre depuis deux semaines, les trois autres championnats se sont joués lors de la dernière épreuve de la saison: un lors des qualifications et les deux autres durant les phases finales le jour suivant.

A l’arrivée, les champions 2008 sont en Top Fuel Tony Schumacher, en Funny Car Cruz Pedregon, en Pro Stock Jeg Coughlin et en Pro Stock Motorcycle Eddie Krawiec.

Schumacher a largement dominé la catégorie Top fuel cette saison. Ses 15 victoires en 18 finales, couplées à ses 76 victoires et neuf pole positions, ont aidé le pilote du Dragster aux couleurs de l’U.S. Army à remporter son cinquième titre consécutif et son sixième en carrière lors de l’épreuve de Las Vegas.

Alors que Schumacher survolait le Top Fuel, la catégorie Funny Car a été une des plus disputées avec encore trois pilotes en course pour le titre dimanche à Pomona. Les trois pilotes, Pedregon, Wilkerson et Hight, avaient alors tous leur destin en main. Quand Wilkerson a chuté face à John Force lors du premier tour des éliminations et que Pedregon a battu Jerry Toliver pour atteindre le deuxième tour, Hight devait absolument s’imposer pour encore espérer décrocher le titre. Malheureusement pour lui, il a chuté lui aussi au premier tour face à Tony Pedregon, le frère de Cruz. Ce dernier a donc décroché son deuxième titre mondial 16 ans après son premier.

En Pro Stock, Jeg Couglin, le champion en titre, est arrivée à Pomona avec un seul objectif: se qualifier. Il n’avait en effet besoin que de passer l’étape des qualifications pour remporter son quatrième titre en carrière. Les choses n’ont pas été aussi faciles que prévu, mais Couglin a finalement réalisé le 13ème meilleur temps.

Enfin en Pro Stock Motorcycle, le champion a été sacré lors des demi-finales après que le tenant du titre Matt Smith se soit fait éliminer dès le deuxième tour. Eddie Krawiec a décroché son premier titre en carrière en s’imposant en demi-finale face à son coéquipier Andrew Hines. A noter que Krawiec est également devenu seulement le deuxième pilote dans l’histoire de la NHRA à remporter un titre sans s’être imposé une seule fois dans la saison (Rob Bruins, Top Fuel, 1979).

mi, dictum non libero diam libero. elit. suscipit ut mattis sem, venenatis,