Les meilleurs débuts aux Daytona 500 – n°3

En 1982, l’épreuve des Daytona 500 a parfaitement assuré son rôle de course d’ouverture de la saison de NASCAR Sprint Cup avec duel à l’arrivée entre les deux légendes Bobby Allison et Cale Yarborough.

Allison était à une année de remporter son unique championnat de NASCAR Sprint Cup. Yarborough, de son côté en avait remporté trois de suite entre 1976 et 1978. Ce doublé de stars à l’arrivée de l’épreuve a malheureusement éclipsé une des plus belles performances de l’histoire des Daytona 500, celle réalisée par Joe Ruttman.

Ruttman a terminé troisième de la course mythique au volant d’une des trois Buicks engagées par Jim Stacy – la n°2 Bleu et Jaune Regal.

Ruttman, le jeune frère du vainqueur des 500 miles d’Indianapolis 1952 Troy Ruttman, est arrivée en NASCAR après avoir remporté le titre de meilleur rookie de l’USAC en 1978 et le championnat en 1980.

Il avait fait des débuts en NASCAR Sprint Cup en 1963. En 1981 il avait pris le départ de 17 courses dont les Firecracker 400 de Daytona le 4 juillet, où il avait terminé 29ème au volant de la n°6.

L’année suivante, aux Daytona 500, Ruttman a réalisé ce qu’il considère comme le meilleur moment de sa carrière.

ut dictum venenatis, efficitur. felis diam leo.