Les meilleurs débuts aux Daytona 500 – n°2

Il y une bonne façon de faire passer inaperçu la troisième place d’un rookie dans les Daytona 500. Il suffit pour cela que Dale Earnhardt Jr. remporte la course et que le Président George W. Bush assiste à l’épreuve.

C’est ainsi que la performance de Scott Wimmer lors de l’édition 2004 des Daytona 500 est passé complètement sous les radars. Mais il méritait beaucoup mieux.

La place de Wimmer à l’arrivée a été une surprise — et une grosse. Il avait lutté pendant toutes les Speedweeks, avec une voiture peu rapide et terminé sa course de qualification à la 13ème place. Il s’était ainsi élancé depuis la 26ème position sur la grille de départ des Daytona 500.

Mais tous les problèmes de Wimmer ont disparu d’un seul coup au moment de l’agitation du drapeau vert de l’épreuve reine de la NASCAR. Après le premier quart de la course, Wimmer était septième. A mi course, la Dodge n°22 de la Bill Davis Racing pointait à la cinquième place.

Une stratégie prudente de son crew chief Frank Stoddard a ensuite placé Wimmer en tête du peloton après un passage par les stands au 169ème tour. Il ne restait alors que 31 tours séparant Wimmer de la Victory Lane de Daytona.

Mais Earnhardt et Tony Stewart, deuxième à l’arrivée, ont rapidement rattrapé puis passé Wimmer. Troisième à l’arrivée Wimmer a été le seul rookie à mener un tour lors de ces Daytona 500 de 2004. Les autres débutants à Daytona cette année là furent Scott Wimmer, Kasey Kahne, Brian Vickers, Scott Riggs, Brendan Gaughan, Johnny Sauter, Larry Foyt.

justo Lorem quis, Donec venenatis, massa dolor odio Aliquam amet,