Du changement pour la course All-Star

2009 marquera la 25ème édition du NASCAR Sprint All-Star Race. Cette course se déroulera en nocturne sur le Lowe’s Motor Speedway le 16 mai prochain. L’épreuve sera découpée en quatre segments dont le dernier fera dix tours. Le vainqueur empochera un peu plus d’un million de dollars.

Le format 2009 :

– Segment 1 : 50 tours avec un arrêt obligatoire à l’issue de la 25ème boucle. Lors de ce passage par les stands les équipes devront obligatoirement changer les quatre pneumatiques. Au terme de ce premier segment le drapeau jaune sera agité et les équipes auront le libre choix de rentrer aux stands ou non.

– Segment 2 : 20 tours. L’ordre au départ de cette deuxième partie sera identique à l’ordre d’arrivée du premier segment. A l’issue de ce segment le drapeau jaune sera de nouveau agité et les équipes auront le choix de repasser par les stands.

– Segment 3 : identique au précédent concernant le nombre de tours et l’ordre de départ. A l’issue de cette troisième partie de course les équipes auront 10 minutes pour ajuster les voitures pour le dernier segment.

– Segment 4 : il s’agit d’un shootout de dix tours où seuls les tours sous drapeau vert compteront.



Ce format de dix tours dans le dernier segment a déjà été utilisé par le passé donnant quelques arrivées mémorables :

– 1987 : Dale Earnhardt et son célèbre “pass in the grass” qui lui permet de remporter cette course est certainement l’une des plus belles arrivées du All-Star.

– 1989 : Rusty Wallace envoie Darrell Waltrip en tête-à-queue à l’approche du dernier tour pour aller décrocher la victoire.

– 1992 : pour la première course nocturne du All-Star, Kyle Petty et Davey Allison se battent portières contre portières dans le dernier tour avant de se crasher sous le drapeau à damier. C’est finalement Allison qui l’emporte.

– 1998 : Mark Martin a su remonter tout le peloton dans les dix derniers tours pour décrocher sa première victoire dans cette course prestigieuse. Il prend la tête dans le dernier virage lorsque Jeff Gordon tombe en panne d’essence.

– 2000 : Le rookie Dale Earnhardt Jr. remporte sa première course. Il rejoint son père au palmarès de cette épreuve et sont encore à ce jour les seuls père et fils à s’être imposés.

Mark Martin prendra le départ de son vingtième All-Star juge bon les changements apportés à cette course. “Cette course est totalement orientée pour la gagne. Il n’y a pas de points en jeu et finir deuxième ne signifie rien. J’ai déjà gagné cette course deux fois (ndlr : 1998 et 2005) et je voudrais bien décrocher un troisième succès, surtout en pilotant pour Rick Hendrick.”

Les pilotes éligibles pour cette course restent les-mêmes que l’an dernier à savoir, tous ceux ayant gagné une course en 2008 ou 2009. Les deux premiers du Sprint Showdown (course qualificative de 40 tours pour les pilotes n’ayant pas gagné depuis 2008) seront également au départ du All-Star. A ces pilotes viendra s’ajouter le pilote élu par le public.

Le NASCAR Sprint Pit Crew Challenge presented by Craftsman sera une nouvelle fois le coup d’envoi de ce week-end particulier. Le classement à l’issue de cette journée permettra de terminer l’ordre d’attribution des pit-box pour le All-Star.

Les qualifications pour le All-Star s’effectueront sur trois tours avec un passage obligatoire par les stands pour changer les quatre pneumatiques. La vitesse en entrée des stands sera limitée alors qu’elle sera libre en sortie.

Donec id risus ipsum velit, sed