Une course à oublier pour Kyle Busch

Si l’on regarde le début de saison 2009 de Kyle Busch et que l’on considère qu’il a eu de la chance, l’épreuve des Goody’s Fast Pain Relief 500 de dimanche sur le Martinsville Speedway est clairement à l’opposé.

Le pilote de la Toyota n°18 a rencontré pas mal de problèmes durant les 500 tours de course sur l’ovale de 0.526 mile avec entre autres, un tête à queue, une pénalité dans les stands et une crevaison. Au finale, Busch a coupé la ligne à la 24ème place à deux tours des leader. Un résultat décevant pour celui que l’on présentait comme l’homme en forme du moment.

“Nous n’avons rien pu faire de bien avec la voiture aujourd’hui. Tout ce que nous avons essayé de faire c’est de regagner le maximum de place et d’emmagasiner de l’expérience pour revenir plus forts en octobre durant le Chase.”

Parti quatrième grâce à classement des propriétaires, Busch a eu du mal à rester dans le Top-10 à cause d’une voiture difficile à conduire, beaucoup trop sous-vireuse à son gout en sortie de virage.

Après le drapeau jaune de compétition imposé par la NASCAR au 40ème tour, la voiture a été encore plus difficile à tenir et le résultat ne s’est pas fait attendre. Busch est parti à la faute au tour 69 emmenant avec lui le malheureux Scott Speed. Ce dernier a d’ailleurs tapé très fort les barrières SAFER.

Busch est ensuite reparti 34ème au tour 75 et lors de la neutralisation suivante, son crew chief Steve Addington a choisi de laisser la Toyota en piste pour gagner le maximum de places. Reparti 14ème, le calvaire de Busch a continué puisqu’il a écopé d’une pénalité pour vitesse excessive à l’entrée des stands lors du drapeau jaune au tour 140.

60 tours plus tard, bloqué dans le trafic, il a explosé son pneu avant droit et a du repasser par les stands sous drapeau vert perdant ainsi un tour de plus sur les leaders.

Au classement général, Busch a perdu deux places et pointe désormais sixième à 159 points de Jeff Gordon.

elementum ut venenatis adipiscing Donec ante. libero. suscipit nec diam felis