24 Heures du Mans 2009: Point après 18 Heures de course

A 6 heures du drapeau à damier, les hommes et les mécaniques commencent à vraiment souffrir et toute action sur les voitures devient périlleuse.

Ainsi, un arrêt au stand ‘classique’ peut vite se transformer en calvaire comme celui de la Lola Judd n°33 engagée par la Racing Team Sebah. Destiné à n’être qu’un ravitaillement en carburant, cet arrêt s’est finalement transformé en un changement alternateur. Ce contre temps n’a pas trop couté à l’équipe qui reste troisième en LMP2 et dans le Top-20 du classement général.

Quelques minutes avant 8h, Jos Verstappen a commencé à rencontrer des problèmes de transmission sur sa Lola Aston Martin n°008. En bagarre avec Nicolas Minassian et sa Peugeot n°7, le pilote néerlandais a finalement été obligé de repasser par les stands pour réparer la boite de vitesse.

Cela a ensuite été au tour de Franck Mailleux de devoir faire un arrêt imprévu avec sa Courage Oreca LC70 JUDD n°12 également pour un problème de transmission.

En plus des transmissions qui faiblissent, les mécaniques commencent à chauffer et la Team Oak Racing s’est fait peur lorsque la Pescarolo Mazda n°35 a commencé à prendre feu lors d’un arrêt au stand. Très réactifs, les mécaniciens ont tout de suite réussi à éteindre le feu. Mais malheureusement, les dégâts ont été important et il est peu probable que la voiture puisse reprendre la piste. Elle était 7ème de la catégorie LMP2.

Les freins arrivent également en fin de vie et la Pescarolo n°16 a fait un arrêt prolongé avec un changement de l’ensemble plaquettes et disques. Cet intervention a couté deux places à l’équipage.

Hors du coup pour la victoire, Nicolas Minassian au volant de la Peugeot 908 n°7 a continué à se faire plaisir en améliorant à deux reprises son propre record du tour avec un chrono de 3:24:352. Actuellement neuvième du classement général à 13 tours du leader, la Peugeot peut encore espérer reprendre l’Audi R10 n°14. Cette dernière possède cependant encore deux tours d’avance.

Un trafic limité et des conditions de piste favorables permettent aux pilotes d’enchainer les belles performances. En GT1, Oliver Gavin a lui aussi établi un nouveau record du tour avec une bouclé enregistré en 3:54:076.

A noter également durant ces deux dernières heures la sortie de piste du pilote suisse Neel Jani dans la chicane Dunlop. Du coup, la Lola Aston Martin n°13 s’est retrouvée immobilisée dans le gravier. Le temps de reprendre la piste, l’Audi n°14 avait pris l’avantage.

Classement LMP1: Peugeot n°9, Peugeot n°8, Audi n°1
Classement LMP2: Porsche RS Spyder n°31, Porsche RS Spyder n°5, Lola Judd n°33
Classement LMGT1: Corvette C6R n°63,Corvette C6R n°64, Corvette C6R n°73
Classement LMGT2: Ferrari F430 GT n°82, Ferrari F430 GT n°97, Ferrari F430 GT n°76

sit ut justo amet, mi, venenatis neque. ut non ipsum vulputate,