Les pigistes ne font plus recette en NASCAR

Alors que la NASCAR Sprint Cup Series se rend ce week-end en Californie dans une des plus grand région viticole, pour l’épreuve des Toyota/Save Mart 350, on peut s’attendre à voir plusieurs pilotes spécialistes des courses routières s’aligner au départ.

Et effectivement, la course de dimanche ne fera pas exception à la règle. Les vétérans, spécialistes des courses routières Boris Said, Ron Fellows, Max Papis, Patrick Carpentier et Brian Simo devraient être engagés ce week-end pour tenter de réaliser une belle performance sur ce tracé de 1.99 miles et comprenant 12 virages.

Mais certaines stars de la NASCAR vont s’occuper eux même de cette course. L’époque où les spécialistes faisaient des piges en NASCAR et dominaient l’épreuve semble bel et bien révolue.

Jeff Gordon est en tête des pilotes s’étant le plus imposé sur des courses routières avec neuf victoires à son actif – quatre sur le Watkins Glen International et cinq sur l’Infineon Raceway.
Tony Stewart a de son côté six victoires sur ces circuits a égalité avec des grand noms comme
Richard Petty, Bobby Allison, Ricky Rudd et Rusty Wallace.

Alors que le pilote de Formule Un, Dan Gurney avait remporté cinq victoires à Riverside dans les années 60, la dernière victoire en NASCAR Sprint Cup d’un pilote non régulier remonte à 1973 et le succès de Mark Donohue, toujours à Riverside.

Ces dernières années, de nombreux pilotes issus des courses routières ont commencé à s’intéresser à la NASCAR. Juan Pablo Montoya et Scott Speed ont roulé en Formule Un,
Robby Gordon et AJ Allmendinger se sont imposés en ChampCar, alors que le rookie Max Papis est un ancien champion de Grand-Am Rolex Series.

dictum mattis ut diam risus leo libero. dapibus luctus elementum Donec