Le calendrier 2010 dévoile surprises et inquiétudes

L’Indy Racing League par l’intermédiaire de Terry Angstadt et Brian Barnhardt notamment a convoqué la presse ce week-end au Kentucky pour présenter le calendrier 2010 du championnat IndyCar. Au menu de la prochaine saison, les pilotes verront pour la première fois, plus de circuits routiers/urbains que d’ovales. Le but est toujours de proposer le championnat offrant le plus de défis dans une saison avec sa multitude de tracés différents.

La répartition s’établit ainsi : huit courses ovales contre neuf routières/urbaines. La saison débutera plus tôt, le 14 mars et se terminera plus tard, le 2 octobre. Ceci devrait permettre au championnat une meilleure visibilité ainsi qu’un combat plus équilibré face à la NASCAR.

L’ouverture de la saison se fera l’année prochaine dans un nouveau pays puisqu’il s’agira du Brésil. Le tracé et la ville restent à définir. C’est la première fois que le Brésil accueillera une manche du championnat IndyCar sous le règne de l’IRL. En ce qui concerne le retour aux Etats-Unis, l’honneur reviendra une nouvelle fois à la Floride, du côté de St. Petersburg.

Le Barber Motorsports Park en Alabama ouvert en 2003 accueillait depuis plus de deux ans des essais privés. Il sera utilisé pour la première fois en compétition officielle l’année prochaine le 11 avril pour le plus grand plaisir des pilotes et des spectateurs. La piste vallonnée à souhait devrait offrir un spectacle de qualité à tous les acteurs du championnat.

Les 500 Miles d’Indianapolis se tiendront le 30 mai et seront précédés de trois semaines d’essais et de qualifications. Le Pole Day se tiendra le 15 mai.

Avec la disparition de Milwaukee, le Texas Motor Speedway reprend sa place après l’Indy 500. La course aura lieu le 12 juin de nuit.

Les deux courses sur circuits temporaires de Toronto et Edmonton seront se courront à une semaine d’intervalle contre deux cette année.

La course disputée au Kentucky quitte sa date en août pour s’installer le jour du Labor Day en Septembre.

En fin de saison, on remarque la disparition de Belle Isle pour des raisons économiques. Le promoteur du circuit et la série espèrent bien voir le retour du tracé urbain en 2011.

La finale de la saison aura lieu pour la deuxième année consécutive sur l’Homestead-Miami Speedway sous les projecteurs.

Voici le ressenti d’Angstadt sur la composition du calendrier 2010 : “Nous pensons que le calendrier propose un juste équilibre entre circuits ovales et routiers. Il nous amène vers des endroits clés du marché américains et également à l’étranger.

Brian Barnhardt est également ravi par cette annonce : “Nous ne pouvions par être plus ravis par l’annonce de ce calendrier. Il nous permet de conserver la tradition pour les fans et les compétiteurs. 2010 perpétue l’objectif qui est de proposer le championnat qui demande aux équipes et pilotes de maîtriser plusieurs variétés de pistes durant la saison en espérant une nouvelle fois que le titre soit décerné à l’issue de la finale.

Cependant, malgré l’excitation palpable durant cette conférence de presse, des questions revenaient parmi les participants. Quid de Tony Georges et Joie Chitwood, promoteur de nombreux circuits ? Ces deux personnages ont été les fondateurs du championnat Indy Racing League en 1996. Or depuis un mois, Georges n’est plus le Président de l’Indianapolis Motor Speedway et a été écarté de la Présidence de la série récemment. Des rumeurs annonces la vente possible de l’Indianapolis Motor Speedway. Mais il faut prendre cette annonce hasardeuse avec de grosses pincettes. Le circuit appartient à la famille Hulmann-Georges et devrait revenir aux petits enfants. Quand il s’agit de tradition, on ne rigole pas avec ça aux Etats-Unis et surtout à Indianapolis !

De nombreuses manœuvres politiques ont été faites dans un certain silence qui est pour le moins inquiétant. Par exemple, Bruton Smith, le promoteur du New Hampshire Motor Speedway avait émis le souhait de voir revenir les monoplaces d’IndyCar sur son circuit. La réponse fut on ne peut plus claire avec un non catégorique découlant soi-disant d’infrastructures peu acceptables pour accueillir une épreuve d’IndyCar…

Il semble que des tensions en interne soient nées et la Direction de l’IRL souhaite prendre un chemin différent de ce que Tony Georges voulait. Sur son site internet, on peut lire qu’il prépare une annonce sur ses prochains plans bientôt. De toute évidence, il ne faut pas allumer une mèche visant à annoncer la création d’un championnat parallèle. En ces temps de crise, il serait suicidaire de la part de Georges d’annonces cela. Mais l’homme qui a vaincu les Penske, Ganassi et autres Newman/Haas du temps du CART pourrait nous surprendre une fois de plus. Avec quelle annonce ?

En revanche, la famille Bill France, pourrait prendre les reines du championnat IndyCar. Déjà organisatrice du Grand-Am et du championnat AMA Superbikes, cette société a prouvé ses capacité à diriger des championnats majeurs américains. Mais si elle venait à commander son concurrent, l’IndyCar ne pourrait plus prétendre revenir à sa position dans les années 90.

Un autre nom a été entendu durant ces dernières semaines. La sponsor principal de l’écurie Vision Racing, propriété de Tony Georges, s’est proposé pour acquérir les droits du championnats et devenir le sponsor principal de la série. Cette société est Menards. Mais d’après les dernières informations, l’IRL aurait refusé cette offre de plusieurs centaines de millions de dollars.

Voici le calendrier annoncé par la série IRL :

  • Dimanche 14 mars : Brésil, lieu à définir (circuit urbain)
  • Dimanche 28 mars : Streets of St. Petersburg (circuit urbain)
  • Dimanche 11 avril : Barber Motorsports Park (circuit routier)
  • Dimanche 18 avril : Streets of Long Beach (circuit urbain)
  • Samedi 1er mai : Kansas Speedway (circuit ovale 1,5 mile)
  • Dimanche 30 mai : Indianapolis Motor Speedway (circuit ovale 2,5-mile)
  • Samedi 12 juin* : Texas Motor Speedway (circuit ovale 1,5-mile)
  • Dimanche 20 juin : Iowa Speedway (circuit ovale 0,875-mile)
  • Dimanche 4 juillet : Watkins Glen International (circuit routier)
  • Dimanche 18 juillet : Streets of Toronto (circuit urbain)
  • Dimanche 25 juillet : Edmonton City Centre Airport (circuit temporaire routier)
  • Dimanche 8 août : Mid-Ohio Sports Car Course (circuit routier)
  • Dimanche 22 août :Infineon Raceway (circuit routier)
  • Samedi 28 août :Chicagoland Speedway (circuit ovale 1,5-mile)
  • Labor Day Weekend : Kentucky Speedway (circuit ovale 1,5-mile)
  • Samedi 18 septembre : Twin Ring Motegi (circuit ovale 1,5-mile)
  • Samedi 2 octobre : Homestead-Miami Speedway (circuit ovale 1,5-mile)

* Signifie que des changements pourraient être effectués.

adipiscing commodo Lorem Praesent Sed mattis Donec ut amet, mattis consequat. sem,