Une course spéciale pour Dale Earnhardt Jr.

Les CARFAX 400 sur le Michigan International Speedway marqueront le 350ème départ en carrière de la grande star de la NASCAR, Dale Earnhardt Jr.. C’est également sur ce circuit que le pilote Hendrick a remporté sa dernière victoire en carrière lorsqu’il s’était imposé au mois de juin 2008, non sans une petite polémique au passage.

Cette course du 15 juin 2008 est d’ailleurs la seule victoire de Junior sur ce long circuit de deux miles. A cette époque, il avait mis fin à une série de 76 courses sans victoire, son avant dernier succès ayant été décroché lors du premier rendez-vous de Richmond en 2006.

Si le chouchou du public n’est donc pas le pilote le plus actif sur la victory lane, cela ne l’empêche pas d’être soutenu massivement par tous les fans américains de la NASCAR. La preuve avec sa série de six années consécutives où il a reçu le titre de pilote le plus populaire de la NASCAR.

Avant d’être engagé en Sprint Cup, le fils du légendaire Dale Earnhardt roulait dans la seconde division de la NASCAR, qui s’appelait la Busch Series à l’époque. Il décrochera deux titres consécutifs en 1998 et 1999, luttant déjà avec un certain Matt Kenseth avec qui il se frottera en Cup quelques saisons plus tard.

Le premier titre de Dale Jr. en Nationwide marquera un évènement important. C’est en effet la première fois dans l’histoire de la NASCAR que trois générations d’une même famille obtiennent un titre dans les différentes séries NASCAR. Le grand Dale Earnhardt avait déjà remporté ses sept titres en Winston Cup (la Sprint Cup aujourd’hui) alors que le grand père de Dale Jr., Ralph Earnhardt, s’était quant à lui adjugé le titre en 1958 en NASCAR Sportsman Division.

L’ovale du Texas sera le théâtre de la première victoire en Nationwide du futur pilote de la Hendrick Motorsports. Ironie du sort, c’est sur ce même ovale qu’il décrochera sa première victoire en Sprint Cup en l’an 2000.

Lors de cette même année 2000, Dale Earnhardt Jr. devient également le premier rookie à remporter la célèbre All Star race, réunissant les plus grands pilotes de la discipline. Mais le meilleur débutant lors de cette saison sera son ancien rival en Nationwide, Matt Kenseth.

Sa première victoire en 2001 restera surement comme l’un des plus émouvantes de sa carrière puisqu’il s’était imposé au mois de juillet sur le circuit de Daytona. C’est sur ce même circuit que son père avait trouvé la mort quelques mois auparavant lors de la manche d’ouverture de la saison, les Daytona 500.

Son premier titre de pilote le plus populaire de la NASCAR sera décroché en 2003. C’est la première fois qu’un père et son fils reçoivent ce titre (Dale Earnhardt avait été élu pilote le plus populaire de la NASCAR en 2001, à titre posthume).

En 349 départs, Dale Earnhardt Jr. a remporté dix-huit succès et a signé 87 top-5, 140 top-10 et huit poles positions. Il a également remporté le Daytona 500 en 2004.

felis mattis consequat. porta. et, quis risus eget Praesent leo in