Dario Franchitti de bout en bout

C’est sous un ciel partiellement nuageux et avec 49% d’humidité que les 22 pilotes sur la grille de départ se sont élancés vers les premiers virages que comportent la colline de l’Infineon Raceway.

Au premier freinage, Dario Franchitti profite de sa Pole Position pour conserver la tête de la course. En revanche derrière les leaders, un accrochage impliquant Tony Kanaan, Danica Patrick, Scott Dixon, Franck Montagny, E.J. Viso, Mike Conway et Marco Andretti force les commissaires à neutraliser la course. L’auteur de cet incident est Dixon qui a perdu l’arrière de sa monoplace à l’entrée du deuxième virage et est venu percuter Kanaan.

Immédiatement, les pilotes impliqués dans l’accident rentrent au box pour réparer les dégâts. Malheureusement pour eux, ils devront repasser une nouvelle fois par les stands au tour suivant pour purger une pénalité après être rentrés dans des stands fermés.

La relance intervient au quatrième tour, sous les ordres de Franchitti devant Ryan Briscoe. Deux tours plus tard, Justin Wilson qui partait depuis la 22ème position, s’arrête aux stands et monte des pneus “rouges”.

La tête de la course restera identique jusqu’au 27ème tour avec Franchitti menant Briscoe pour un peu plus de cinq dixièmes. A ce moment, l’équipe Penske rappelle son pilote aux stands pour effectuer son premier ravitaillement. Un tour plus tard, c’est au tour du leader de s’arrêter. Et au terme de la première salve d’arrêts, on peut observer que Franchitti et Briscoe ne sont pas sur la même stratégie. En effet, tandis que l’Australien optait pour des gommes tendres, Franchitti lui est reparti avec des gommes dures. Et il semble que le pari de Briscoe fontionne. Pointant à 1,2 seconde du leader après les arrêts, Briscoe parvient à grapiller une demie-seconde et menace le pilote Chip Ganassi pour la première place. Son coéquipier, Helio Castroneves à ce moment de la course est installé en troisième place, à une seconde.

Castroneves justement va subir une attaque bien optimiste de la part de son ami Kanaan. A l’approche de la chicane après les esses, Kanaan bien plus rapide que Castroneves tente de déboîter au freinage. Mais sa manœuvre prend plus de temps que prévu et le pilote AGR vient percuter l’arrière gauche de la Penske qui se retrouve sur deux roues avant de retomber lourdement. Heureusement pour les deux hommes, ils pourront continuer la course sans perdre de position.

Au 46ème tour, Scott Dixon qui connaît une course difficile rentre aux stands pour son deuxième arrêt. Le champion en titre repart avec des pneus durs.

Au 50ème tour, la deuxième série d’arrêts aux stands commence véritablement avec Wilson, Carpenter et Andretti. Un tour plus tard c’est au tour de Mutoh et Mario Moraes de marquer leur deuxième arrêt. Les deux hommes repartent avec des pneus “rouges”. Castroneves et Conway les imitent au 52ème tour. Tandis que les mécaniciens montent des pneus durs sur la monoplace de Castroneves, Conway repart lui en tendres.

Les leaders Franchitti et Briscoe attendront jusqu’au 53ème et 52ème tour respectivement pour refaire le plein d’éthanol et changer leurs pneus pour des “rouges”. Au terme de cette deuxième série d’arrêts, Franchitti mène toujours la course, devant Briscoe à 2,7 secondes et Castroneves.

Une nouvelle fois et de manière identique à ce qui s’était passé en début de course, Ryan Briscoe grignote régulièrement deux à trois dixièmes pour réduire l’écart le séparant de Franchitti. De 2,7 secondes, l’écart est passé à 1,1 seconde en cinq tours ! Et la charge derrière eux se prépare. Jusque là solidement accroché en troisième position malgré son accrochage avec Kanaan, Castroneves se fait dépasser au même endroit par un Hideki Mutoh dans un style très “japonais”. Le pilote AGR a retardé son freinage au maximum pour faire l’intérieur dans la chicane à Castroneves, si bien qu’il a complété son dépassement à cheval sur le vibreur.

Au 62ème passage, Dan Wheldon alors englué dans les profondeurs du classement, rentre au stand pour remplacer le nez de sa voiture. A ce moment, Franchitti ne compte plus que six dixièmes d’avance sur un Briscoe très pressant mais incapable de porter une attaque, préférant pousser à la faute son rival plutôt que de tenter le diable et risquer un abandon.

D’abandon justement, il en sera question pour son coéquipier, Helio Castroneves. Alors en quatrième position, le Brésilien a perdu le contrôle de sa voiture au premier virage. Les images peuvent faire froid dans le dos puisqu’en caméra embarquée, on peut constater que Castroneves n’a pas pu inscrire sa voiture dans la courbe à gauche succédant à la ligne droite des stands. S’en est suivi un tout droit dans le grand dégagement fort heureusement présent ici. Avec cet abandon, Castroneves peut définitivement dire adieu à ses minces espoirs de titre.

Au même moment, c’est Ryan Hunter-Reay qui est contraint de ranger sa voiture au bord de la piste après le virage six. Son moteur s’est soudainement coupé suite vraisemblablement à un ennui électrique. Evidemment, le double abandon a provoqué la neutralisation de la course à neuf tours du but.

Le drapeau vert est agité au 71ème tour avec Franchitti ui a parfaitement géré sa relance devant Briscoe toujours en deuxième position et Mutoh troisième. Mais deux tours plus tard, Mike Conway, superbe quatrième, porte une attaque sur Mutoh à l’épingle du virage sept et s’empare de la troisième position. Enfin dernier incident avant la fin, Andretti, trop optimiste au freinage de la dernière épingle du circuit s’est oublié dans la boîte de vitesses de Dixon envoyant ce dernier en tête-à-queue.

75ème et dernière boucle, Franchitti coupe la ligne et s’impose pour deux dixièmes devant Ryan Briscoe et Mike Conway revenu dans les échappements du pilote Penske. Pour le jeune britannique c’est un excellent résultat qui lui offre la tête du classement des rookies et le sauve après des résultats décevants. Avec ce podium Conway a probablement franchi l’étape qui lui manquait pour prendre la confiance dont il avait besoin en début de saison.

Derrière ces trois hommes, le top-5 est complété par un très bon Moraes, quatrième pour son retour et Hideki Mutoh. A signaler la très satisfaisante sixième position pour Oriol Servia qui devance Wilson, Kanaan, Matos et Doornbos.

Enfin notons la bonne prestation de Franck Montagny en course qui malgré l’accrochage du premier tour a montré avoir sa place dans le peloton de l’IndyCar après nous avoir offert de belles manœuvres notamment sur Danica Patrick. Malheureusement le Français a dû abandonner suite à un mauvais comportement de sa voiture.

Au championnat, Ryan Briscoe sage deuxième de cette course, reprend le leadership à Dixon seulement 14ème dimanche et qui glisse troisième derrière Franchitti. C’est la 13ème fois en 14 courses que la tête du championnat change de propriétaire cette saison.

vel, adipiscing Lorem velit, luctus amet, quis Praesent dictum id, efficitur.