PEAK Antifreeze & Motor Oil Indy 300: faits et déclarations d’après course

Faits :
Dans le dernier virage, Ryan Briscoe a mis a profit le “Boost button” pour s’imposer d’un souffle à la photo finish sur Scott Dixon. C’est la troisième victoire de l’Australien en cette campagne 2009 et la cinquième de sa carrière.

Ce succès contraste évidemment avec la course de 2005 où la monoplace de Briscoe s’était envolée dans les grillages avant de se disloquer suite à une tentative de dépassement avortée sur Alex Barron.

Au championnat, le pilote Penske conserve la tête et accentue son avance qui atteint désormais 25 points. A noter que Briscoe toujours très rapide en qualifications et excellents en course a collecté pas moins de 12 points bonus, montrant l’importance des qualifications (pour ceux qui en doutaient) ainsi que des tours passés en tête.

L’écurie du Team Penske porte son total de victoires en IndyCar à 35 et renforce son statut d’écurie la plus victorieuse.

Le champion en titre Scott Dixon a pris la deuxième position après un magnifique duel. C’est la cinquième fois qu’il termine derrière le leader et la quatrième consécutive.

Le Néo-Zélandais est monté à huit reprises sur le podium et compte dix top-5 cette saison. Après un début de championnat difficile, ses victoires et sa régularité lui permettent d’occuper la troisième place du championnat à 33 points de Briscoe. Avec deux courses restantes à disputer, il reste évidemment dans la course pour défendre son titre.

Pour sa deuxième course après son retour, Mario Moraes a obtenu son meilleur résultat en carrière en décrochant une superbe troisième place.

Déclarations :
Ryan Briscoe :Nous devons rester concentrés. Les voitures Ganassi seront très fortes à Motegi et Homestead. Nous avons toujours eu de bonnes voitures sur les ovales d’un mile et demi cette année. On doit conserver la réussite. On a connu quelques erreurs cette nuit, mais nous avons été capables de revenir, on doit seulement éviter de connaître ces situations.

Scott Dixon :Nous avons tous vu ce film plusieurs fois. Malheureusement, à Chicago nous finissons toujours deuxièmes. Durant toute la nuit j’ai pensé que nous faisions une meilleure course. Les gars dans l’équipe ont fait un travail fantastique. Les arrêts aux stands étaient des sans fautes. On s’est lancé quelque fois pour la première place, mais nous n’avions simplement pas la vitesse. Notre domination sur les ovales d’un mile et demi que nous semblions avoir l’année dernière est révolue. On doit jouer à rattraper les Penske. Ils sont clairement beaucoup plus rapides que nous. J’ai fait tout ce que j’ai pu. Bon boulot de la part de Ryan (Briscoe).

Mario Moraes :C’est fabuleux. L’équipe a fait un super boulot. Les mécaniciens ont bien travaillé et nous avons fait de bons arrêts. L’écurie a travaillé très dur cette saison et je suis très satisfait avec cette troisième place.

Graham Rahal :Honnêtement, lorsque je suis allé en haut de l’ovale, j’ai pensé que la victoire était pour nous, parce que j’avais tellement d’élan. La voiture était très efficace et cela ne fait aucun doute que nous allons gagner très prochainement. J’essayais simplement d’avoir une occasion et nous l’avons eu. Je suis sorti de l’aspiration, allé en haut, et j’ai perdu ma lancée. Malheureusement nous n’avions pas assez de vitesse. Vous savez, quand vous allez si haut, la distance que vous parcourez en plus est gigantesque. Avant cette course, j’étais plus nerveux que jamais. Je regardais les gens se coller lors des derniers essais et je savais que la course allait être folle.

Oriol Servia :C’était la course parfaite dans laquelle vous voulez avancer devant, mais en sachant prendre votre temps parce que la course est folle. Juste avant le dernier pitstop, j’étais quatrième, pile où vous voulez être, et j’ai commis une erreur. J’ai essayé de freiner un peu trop tard, et j’ai raté mes marques. Nous avons perdu du temps à remettre la voiture pour la coupler au ravitailleur. Je sentais que nous avions une voiture pour se battre pour la victoire à la fin. Je me sens bien du coup pour Motegi. Je sais que nous avons une bonne voiture sur les ovales, et je n’ai rien perdu de mon sens du pilotage sur ces pistes. Je me suis beaucoup amusé durant cette course et je suis impatient d’aller à Motegi.

Sed sit lectus id libero commodo