De bons débuts pour Austin Dillon

Austin Dillon, ce nom ne vous dit peut-être rien si vous ne suivez pas les séries régionales de la NASCAR. Pourtant, ce jeune pilote est déjà très connu dans le monde de la NASCAR et pour cause : il s’agit du petit-fils du célèbre propriétaire Richard Childress.

Ce jeune pilote de 19 ans a disputé hier sa première course de NASCAR Camping World Truck Series sur l’Iowa Speedway. Si ce circuit était nouveau pour la Truck, il ne l’était pas pour lui puisqu’il avait déjà couru ici notamment en Nationwide en milieu d’année ainsi qu’en ARCA.

L’année dernière, Austin Dillon participait à la NASCAR Camping World Series East, dernier échelon avant les séries dites ‘principales’ de la NASCAR (Sprint, Nationwide et Truck). Il avait terminé second du championnat derrière Matt Kobyluck, avec une victoire, six top-5 et douze top-10 en treize courses. Quelques-uns de ses adversaires se nommaient Ricky Carmichael ou encore Brian Ickler, il a d’ailleurs pu se mesurer à eux hier soir.

Austin Dillon était engagé samedi soir dans l’un des trucks de son grand-père. Un truck RCR ça ne se voit plus tous les jours. De plus, pour fêter les 40 ans de la RCR, Richard Childress avait décidé de ressortir le légendaire n°3 pour son petit-fils. Ce numéro n’était plus utilisé depuis la mort de Dale Earnhardt à Daytona en 2001.

En truck, ce numéro avait aussi une histoire. Associé à Mike Skinner lors des deux premières années de la série, en 1995 et 1996, il était devenu champion dès la première saison. Skinner avait à l’époque exactement les mêmes couleurs qu’Earnhardt en Cup et pour cause : il avait le même sponsor et l’Intimidator lui même en était propriétaire avec Childress. Jay Sauter avait également piloté ce truck jusqu’en 1999.

Le pilote RCR semblait donc avoir beaucoup de pression d’un coup sur les épaules. Qualifié en neuvième position, Austin Dillon effectuait une course solide dans le top-10 jusqu’à un tête à queue au tour 75. Son truck n’ayant pas été endommagé, Dillon a pu poursuivre pour se classer douzième à l’arrivée. Un résultat pas exceptionnel mais tout de même assez costaud.

Pour son grand retour, le numéro 3 n’a pas gagné mais son pilote a montré de nombreuses choses intéressantes. Pour l’instant, il est impossible de dire si ce numéro 3 reviendra un jour en NASCAR Sprint Cup mais une chose est plus ou moins sûre : si le n°3 doit faire son retour en Cup dans les dix prochaines années, ce sera avec Austin Dillon au volant.

ut ut Lorem Curabitur vulputate, id, ipsum luctus felis sit ipsum