Danica Patrick heureuse de retrouver Motegi

Le 20 avril 2008 est une date historique : hormis la course d’IndyCar et la finale du ChampCar qui se sont tenues en parallèle, ce fut également la première victoire de Danica Patrick en IndyCar et de ce fait, la première victoire d’une femme dans un championnat majeur de monoplace.

Actuellement 5ème du championnat et première pilote Andretti-Green Racing avec cinq top-5 et neuf top-10, Patrick ne possède plus que 11 points d’avance sur Marco Andretti, 18 sur Tony Kanaan, 22 sur Graham Rahal, 35 sur Dan Wheldon et 37 sur le dixième Justin Wilson.

Les deux dernières courses à Motegi et Homestead verront donc deux bagarres : l’une pour le titre entre Briscoe, Franchitti et Dixon, et l’autre pour la cinquième place honorifique. Après une saison extrêmement délicate pour l’ensemble de son écurie, Patrick arrive sur le lieu de son exploit avec une confiance dédoublée. Habituellement très à l’aise sur ce circuit, elle a décroché son premier départ sur une première ligne en 2005, son premier top-5 la même année et sa première victoire en 2008. L’ovale japonais est donc un lieu très spécial pour la jeune pilote de 27 ans.

Je ne me suis jamais rendue sur un circuit en tant qu’ancienne vainqueur en IndyCar. Il y a un degré de confiance qui s’installe en vous en tant que vainqueur sortant ainsi qu’un peu d’excitation également. Mais rien que revenir au Japon est agréable pour moi.

Le circuit de Motegi a toujours souri à Danica, est-ce dire que le circuit convient à son style de pilotage ? Dans l’esprit de Patrick, ce sont plutôt ses réglages qui se montrent très efficaces ici.

Je pense que, ce que je veux d’une voiture convient à Motegi. Les caractéristiques que j’aime sur une voiture fonctionnent très bien ici. C’est tout ce que je peux identifier. Il y a des circuits où vous vous comportez bien et d’autres non, et vous ne savez pas pourquoi. Je pense que les virages 3 et 4 sont les plus importants et c’est ici que vous devez vous concentrez. Nous avons toujours réussi à améliorer la voiture pour la rendre efficace ici et j’ai toujours roulé pour de bonnes équipes ici.

Interrogée sur l’ajout d’apendices aérodynamiques, Patrick pense qu’ils seront un plus non négligeable pour rendre le pilotage un peu plus confortable.

Ces changements vont nous aider. Dans le passé, nous sommes arrivés à un point où nous parcourions l’intégrité de l’ovale à fond (les pilotes doivent désormais lever le pied voire freiner à l’entrée du virage 3). C’est très difficile, mais cela vous encourage à avoir une voiture dans laquelle vous avez confiance et vous vous sentez bien. Tout se passe dans le virage 3.

Enfin dernier détail et non des moindres pour une fille, le trophée à l’instar du Borg Warner Trophy possède les visages des vainqueurs… Et Danica Patrick est très soucieuse de sa coiffure sur le trophée.

C’est particulièrement cool d’avoir son visage sur le trophée, parce que c’est une grosse affaire à Indy aussi. Je vais maintenant savoir comment ils ont reproduit ma coupe de cheveux. Je me suis toujours demandé comment ils faisaient mes cheveux sur les dessins.

quis Praesent commodo elementum eleifend consectetur tristique quis,