Fin de la gratuité pour les ex-ChampCar

Retour en janvier 2008. Les rumeurs se multiplient et annoncent la fin du ChampCar. Les écuries seraient prêtes à faire la transition vers l’IRL. Certaines auraient déjà finalisé leurs accords de sponsoring et travailleraient sur le châssis Dallara.

Un mois plus tard, l’information est officielle. Les Etats-Unis ont à nouveau un seul et unique championnat de monoplaces portant le doux nom historique d’IndyCar. Même la catégorie de préparation a repris son appellation historique : l’Indy Lights. Cependant, un problème demeure. Les écuries du ChampCar en difficultés financières n’ont pas les moyens d’acquérir le nouveau matériel de l’IndyCar : le châssis Dallara et le moteur Honda. Qu’à cela ne tienne, l’IRL fait un effort financier et offre un châssis à chaque nouvel entrant. En revanche la location du moteur Honda est à leur frais.

En cette fin de deuxième saison après la réunification, l’accord porte à sa fin. L’IRL demande donc à toutes les équipes qui ont bénéficié de cet avantage de payer leur dû. Eric Bachelart (Conquest Racing), Dale Coyne (Dale Coyne Racing), Carl Haas et Mike Lanigan (Newman/Haas Lanigan Racing), Kevin Kalkhoven (KV Racing Technology) et Keith Wiggins (HVM Racing) ont tous reçu un e-mail de la part de Brian Barnhardt, le Président de la Compétition, leur exigeant de payer 100 000 dollars par voiture.

Les équipes ont deux solutions. Soit elles paient la somme demandée, soit le montant sera déduit de la prime de 1.2 millions de dollars versée en fin de saison à chaque écurie ayant disputé l’intégralité de la saison. Si l’IndyCar ne reçoit pas les sommes demandées, elle se donne le droit de récupérer les voitures aux écuries.

Mais en temps de crise, cette requête est un peu délicate, qui plus est en fin de saison. Néanmoins les patrons d’équipes se montrent compréhensifs face à cette situation.

Eric Bachelart : “Nous avions une voiture gratuite pour 2008 et nous avons prolongé l’accord cette saison, donc je m’attendais à ce que la nouvelle arrive et je n’ai aucun problème avec ça, c’est juste. De ce que je comprends, nous serons propriétaires des voitures et cela signifie que nous participerons aux deux prochains championnats avec un coût lié au châssis de 50 000 dollars par an.” (Pour rappel, un châssis vaut 300 000 dollars).

Keith Wiggins, le patron de HVM Racing est passé d’une voiture, pilotée par E.J. Viso à deux avec la venue de Robert Doornbos. “J’étais la seule équipe à ne pas avoir de nouvelles voitures. J’ai eu des châssis de 2003 et 2004, donc est-ce que je dois payer la même somme ? Dans l’accord original, nous avions une option d’achat, mais la surprise est qu’aucun chiffre n’apparaît nulle part. N’importe quel nombre fait peur durant cette période, mais ceux annoncés semblent raisonnables.

Après maintenant deux ans, il est logique que l’IRL demande une contribution ne serait-ce que par souci d’équité avec les autres écuries. Mais alors que l’économie commence seulement à redémarrer, les équipes devront surveiller d’un peu plus près leurs budgets pour la saison prochaine en espérant sécuriser de nouveaux partenaires.

ut efficitur. odio Aenean mattis mattis adipiscing Nullam sit