Victoire pour Hamlin, qualification pour Vickers

Après 26 courses de saison régulière, la NASCAR Sprint Cup entre dans sa phase de playoffs durant lesquels 12 pilotes vont s’affronter pour décrocher le titre de champion 2009.

Depuis les Daytona 500, le suspens est monté crescendo jusqu’à la course de samedi soir sur le Richmond International Raceway pour savoir quels pilotes allaient se qualifier pour le célèbre ‘Chase’.

C’est finalement le pilote local de l’étape Denny Hamlin qui a remporté les Chevy Rock & Roll 400 sur le circuit de Richmond après être passé si prêt de la victoire à plusieurs reprises dans le passé. Ce succès, il l’a de plus décroché avec la manière après nous avoir offert une magnifique lutte avec Jeff Gordon pendant une grande partie de la course. Cette victoire est la deuxième d’Hamlin cette saison, mais sa joie a été un peu éclipsée par la détresse de son coéquipier de la Joe Gibbs Racing, Kyle Busch qui n’a pas réussi à se qualifier pour les playoffs.

Hamlin était déjà assuré de participer au Chase avant le début de la course alors que Busch devait obligatoirement finir loin devant son rival Brian Vickers. Busch a terminé la course à la cinquième place, mais Vickers a parfaitement contrôlé et coupé la ligne septième se qualifiant pour les playoffs pour seulement huit points. Kurt Busch a terminé deuxième et participera lui aussi au ‘Chase’. Jeff Gordon, Mark Martin ont respectivement coupé la ligne à la troisième et quatrième place.

Le triple champion en titre de la NASCAR, Jimmie Johnson a terminé 11ème devant Kasey Kahne et Greg Biffle.Carl Edwards et Juan Pablo Montoya participeront eux aussi aux playoffs – une première pour l’ancien pilote de Formule Un et son propriétaire Chip Ganassi. L’ancien champion Matt Kenseth a terminé 25ème et ne participera pas aux playoffs pour la première fois depuis l’instauration du système.

La première épreuve du ‘Chase’ se déroulera le 20 septembre prochain sur le New Hampshire Motor Speedway. Avant la course de samedi soir à Richmond huit places dans le ‘Chase’ restaient à attribuer et le nombre de scénarios possibles très élevés. Le vétéran de la NASCAR, Martin, qui espérait faite partie des 12 pilotes qualifiés pour le Chase, s’est élancé de la pole position après qu’une averse ait retardé le début de la course. Le pilote de la Chevrolet n°5 a conservé l’avantage suivi de prêt par Hamlin. Ce dernier a ensuite pris la tête du peloton au cinquième tour.

Scott Speed a déclenché la première neutralisation en perdant le contrôle de sa voiture dans le virage n°4. Au restart, Hamlin a conservé la tête de la course et après 40 tours il devançait Martin, Gordon, Martin Truex Jr., Kahne, Jimmie Johnson, Kyle Busch, Vickers, Harvick et Dale Earnhardt, Jr.. Une nouvelle neutralisation a ralenti le peloton au 46ème tours quand David Stremme, Reed Sorensen et Stewart ont abordé le virage n°4 à trois de front. Sorensen et Stewart sont partis à la faute.

Hamlin a une nouvelle fois conservé l’avantage lors du restart au tour 50. Sept boucles plus tard, le moteur de la Chevrolet de Regan Smith a rendu l’âme déclenchant une nouvelle neutralisation. Au restart, Hamlin menait devant Gordon, Martin, Truex, Kurt Busch, Earnhardt, Harvick, Johnson, Kyle Busch, AJ Allmendinger, Montoya, Kahne, Vickers, Marcos Ambrose et Jamie McMurray. A ce moment de la course, les pilotes de la Roush Fenway Racing étaient en grande difficulté et luttaient pour décrocher une qualification en playoffs. Edwards pointait à la 20ème place, Biffle à la 24ème et Kenseth à la 25ème.

Gordon a pris l’avantage sur Hamlin juste avant le 100ème tour et une neutralisation. Au restart, le quadruple champion de la NASCAR était toujours en tête jusqu’à ce qu’Hamlin ne le repasse au 147ème tour. Au passage de la mi-course, Hamlin et Gordon continuaient à s’échanger la tête du peloton et Martin était solidement accroché à la troisième place.

Vidéo des derniers tours de la course:

leo ut Praesent sed in accumsan Aenean mattis felis porta. diam odio