Matt Kenseth n’en sera pas

Jusqu’à la course de Richmond, Matt Kenseth demeurait avec Jimmie Johnson le seul pilote à avoir participé à toutes les éditions du chase depuis 2004. Malheureusement pour lui, cette belle statistique s’est arrêtée net le week-end dernier.

On le savait, le champion 2003 n’était pas un spécialiste du Richmond International Raceway. Par comparaison, Kyle Busch arrivait sur son meilleur circuit alors que Brian Vickers était dans une forme resplendissante. Kenseth n’avait donc pas le droit à l’erreur, mais ce qui lui pendait au nez depuis Martinsville a été vérifié : le pilote Ford est sorti du chase.

La saison avait pourtant très bien commencé après une victoire au Daytona 500 puis à Fontana le week-end suivant. Mais depuis cette course, Matt Kenseth n’a signé que deux top-5 (!) et seulement sept top-10. Neuf top-10 en 26 courses, c’était trop peu pour aller dans le chase.

Ce qui est étonnant, c’est que Matt Kenseth a toujours été dans le top-12 depuis le début de la saison. Seuls trois autres pilotes ont réussi cela : Jeff Gordon, Kurt Busch et Tony Stewart. Quand à Carl Edwards, il est entré dans le chase après les Auto Club 500 pour ne plus jamais en sortir, ce que Kenseth n’a pas su faire.

Alors d’où vient le problème du champion 2003 ? Plusieurs pistes sont plausibles. D’une part, l’entente entre Kenseth et son crew chief Drew Blickensderfer n’a jamais été exceptionnelle. Le départ de Robbie Reiser à laissé un vide assez conséquent dans l’écurie n°17.

D’autre part, les Ford ne semblent pas au niveau cette année. Carl Edwards, fort de neuf victoires l’année dernière, n’a toujours pas visité la victory lane. Le pilote de la Ford Fusion n°17 est d’ailleurs le seul pilote Ford à avoir gagné cette année en Sprint.

Si l’on n’a pas beaucoup vu Kenseth ces dernières semaines, ses résultats, bien que décevants pour lui, son assez réguliers : sur les sept derniers rendez-vous, il n’a signé que deux top-10 mais six top-15. Voilà pourquoi il serait difficile d’expliquer sa non participation au chase par un quelconque manque d’envie.

Tout comme Kyle Busch où les pilotes RCR, qui ont tous raté leur saison à un degré plus ou moins élevé, le pilote Roush va maintenant pouvoir préparer au mieux la saison 2010 sans devoir se soucier de ses résultats lors des dix dernières courses. Pour que cette mésaventure n’arrive plus.

dolor. Praesent porta. commodo Lorem accumsan risus. dapibus at leo nunc ultricies