Mike Skinner échappe au carnage

Mike Skinner a été le grand bénéficiaire d’une course très mouvementée en NASCAR Camping World Truck Series. Le pilote Toyota a remporté samedi soir les Copart 200 après une arrivée sous régime de green-white-checkered.

Matt Crafton a été impliqué dans les deux dernières neutralisations. Très agressif lors des restarts, il a dans un premier temps mis dehors le second de la course avant de mettre le leader dans le mur au restart suivant.

Lors de la première relance, Crafton, alors en troisième position, a sauté à l’intérieur pour prendre l’ascendant sur Todd Bodine qui était devant lui. Alors qu’il tentait de fermer la porte dans le virage n°1, Bodine a été percuté par le pilote Chevrolet et a terminé dans le mur extérieur emmenant avec lui mes malheureux Colin Braun et Rick Crawford. Le drapeau rouge a été sorti une première fois.

Lors du restart suivant, Ron Hornaday devançait Crafton mais ce dernier a tenté la même manœuvre que précédemment. Même punition même motif pour le pilote qui le devançait : dans le mur extérieur ! Cette fois-ci, c’est Jason Young qui a subi l’agressivité de Crafton, en plus du leader du classement général. Nouveau drapeau rouge.

Lors du retour sous drapeau jaune, Matt Crafton a écopé d’un drapeau noir pour conduite dangereuse et c’est donc Mike Skinner qui s’est retrouvé en tête à deux tours de la fin devant Johnny Sauter. Crafton est reparti dernier dans le tour, soit onzième, après avoir dû repasser par la ligne des stands. Le public a d’ailleurs applaudi à ce moment là.

Mike Skinner a donc résisté à Johnny Sauter pour décrocher sa troisième victoire cette année avec 0.285 seconde d’avance à l’issue du 162ème tour, soit deux boucles de plus que la distance initialement prévue.

Mike Skinner : “J’ai gagné quelques courses comme celle-ci, mais j’ai surtout dû en perdre une vingtaine. Je l’ai répété je ne sais combien de fois : comment voulez-vous être sages, comment voulez-vous ne pas tout faire pour attaquer le leader dans le premier virage après un restart à cinq tours du but ? J’ai déjà parlé de ça aux officiels. J’aurai pu faire cela deux fois cette année sur Ron Hornaday mais j’ai décidé de faire ça proprement et j’ai perdu la course. Heureusement aujourd’hui, la chance était de mon côté. Nous avions un truck pour faire second.”

Crafton a finalement terminé sixième de cette course alors qu’Hornaday a dû se contenter de la 17ème place malgré son abandon. Le triple champion dispose toujours d’une bonne marge sur son poursuivant direct puisqu’il a encore 197 points d’avance sur son bourreau d’un soir à sept courses du but.

Johnny Sauter n’était pas très content que la NASCAR décide de mettre Mike Skinner en tête lors du dernier restart car il pensait qu’il était devant le pilote Toyota lors de l’agitation du drapeau jaune. La NASCAR s’est basée sur ses relevés électroniques.

“Je ne comprends pas que vous puissiez être dépassé sous régime de neutralisation” lançait Sauter après l’arrivée. De plus, le rookie défend la conduite de Matt Crafton (son coéquipier chez ThorSport). “Tout d’abord, c’est Matt qui aurait dû gagner ce soir. Je ne pense pas qu’il ait balancé qui que ce soit. Il était juste très bon sur les restarts.”

Brian Scott a terminé troisième devant Aric Almirola et Tayler Malsam. Matt Crafton, Timothy Peters, Stacy Campton, Ryan Sieg et Rick Crawford complètent le top-10 de cette course un peu folle.

La course a été neutralisée onze fois en 162 tours ! Lors du restart au tour 82, plusieurs trucks se sont touché dans la ligne droite avant avec notamment Brian Ickler, James Buescher, T.J. Bell et Todd Kluever. Au tour n°104, c’est un crash dans la ligne droite arrière qui a forcé les officiels à sortir la septième neutralisation de la soirée. Ricky Carmichael, Terry Cook et Mikey Kile étaient impliqués dans ce crash.

tristique leo. felis elit. libero risus ut ut tempus diam non