Cinquième victoire de la saison pour Martin

Incroyable, c’est le mot qui vient tout de suite à l’esprit pour décrire ce qui s’est passé lors de la première course des playoffs de la NASCAR Sprint Cup. Le vétéran Mark Martin, a résisté aux attaques de Juan Pablo Montoya et Denny Hamlin à trois tours de l’arrivée pour finalement remporter les Sylvania 300 dimanche sur le New Hampshire Motor Speedway. Hamlin a terminé deuxième et Montoya troisième après une course pleine d’action. Le triple champion en titre de la NASCAR Jimmie Johnson a terminé quatrième et Kyle Busch cinquième. Son frère Kurt, Ryan Newman, Elliott Sadler, Greg Biffle, Clint Bowyer ont complété le Top-10. Six des sept premiers pilotes à l’arrivée sont en lutte pour le titre.

L’acte finale de cette épreuve a été fixé à moins de 10 tours de l’arrivée lorsque Marcos Ambrose a bumpé AJ Allmendinger l’envoyant en tête à queue. La neutralisation a resserré le peloton et préparé les spectateurs pour un sprint final. Lors du restart à trois tours de l’arrivée, Martin a réussi à prendre l’avantage sur Montoya après un duel portière contre portière. Hamlin a lui aussi réussi à dépasser le Colombien juste avant qu’un nouveau tête à queue ne conclu la course sous drapeau jaune. Dale Earnhardt Jr., a sans tout réalisé sa meilleure course depuis pas mal de temps (il était 3ème), mais il a été percuté par David Reutimann au 283ème tour et s’est crashé dans le mur extérieur.

Tony Stewart a terminé l’épreuve en 14ème position après avoir perdu beaucoup de temps dans les stands pour réparer un problème sur sa roue arrière gauche. Cette victoire est la première de Martin sur ce circuit et le natif de l’Arkansas était bien sûr très content après la course. Après être sorti de sa pré-retraite, “il vit actuellement un rêve” en étant en lutte pour le titre au volant d’une Chevrolet de Rick Hendrick, un titre de champion qu’il n’a encore jamais décroché.

En plus de cette arrivée à suspens, la course dans son ensemble a été spectaculaire, et le poleman Montoya semblait une nouvelle fois en mesure de décrocher sa première victoire en NASCAR sur un ovale. Au drapeau vert, Montoya a rapidement pris une avance confortable sur ses poursuivants Hamlin et Stewart. Mais après 30 tours, le pilote de la Chevrolet n°14 a commencé à revenir. Au 35ème tour, Stewart était dans le pare-chocs de Montoya avec Kurt Busch en troisième position. Deux tours plus tard, Stewart prenait l’avantage laissant Montoya à la lutte avec Busch.

Au 50ème tours, Stewart menait devant Montoya, Busch, Gordon, Hamlin, Edwards, Johnson (tous des pilotes du ‘Chase’)), puis Stremme, Kahne (un autre pilote du ‘Chase’) Truex, Reutimann et Martin, le leader du championnat avant la course. Le quadruple champion Gordon a pris la troisième place à Busch au 65ème tour. Kasey Kahne a déclenché la première neutralisation de la journée en explosant son moteur du tour 66. C’est une mauvaise nouvelle pour la Richard Petty Motorsports, qui a pour la première fois une voiture qualifiée pour les playoffs de la NASCAR.

Dans les stands, Montoya a battu tous les autres et a donc récupéré la première place lors du restart au tour 75. Stewart et Hamlin se sont une nouvelle fois bagarrés sur la piste pendant plusieurs tours avant que ‘Smoke’ ne prenne l’avantage. Une nouvelle neutralisation – pour débris – a ralenti le peloton une nouvelle fois au tour 86. Montoya a conservé la tête dans les stands. Lors du restart au 92ème tour, Hamlin a poussé Stewart le forçant à monter sur la trajectoire. Ralenti par cette poussette, Stewart est retombé à la cinquième place. A ce moment de la course, Au passage des 100 tours Montoya menait devant Kurt Busch, Hamlin, Johnson, Stewart, Martin, Earnhardt, Edwards, Newman et Stremme.

Busch a passé Montoya pour prendre la tête du peloton au tour 124 avant qu’une nouvelle neutralisation ne resserre le peloton au 141ème tour. Une nouvelle fois, les mécaniciens de Montoya ont fait du bon travail, mais c’est cette fois Hamlin qui est ressorti en premier des stands. A la mi-course, Hamlin et Montoya ont bataillé côte-à-côte avant que l’ancien pilote de F1 ne reprenne l’avantage.

Déjà en tête du classement général au début des playoffs grâce à ses quatre victoires durant la saison régulière, Martin a légèrement augmenté son avance. Il possède maintenant 35 points d’avance sur Johnson et Hamlin. Montoya est le pilote qui réalise la meilleure performance des pilotes dans le Top-12 en gagnant sept places au classement général.

Mise à jour:
Après les inspections, la Toyota n°18 de Kyle Busch a été détectée trop basse. Une pénalité devrait donc tomber mardi.

non ut massa risus pulvinar ut porta. consequat.