La future IndyCar est toujours en chantier

Brian Barnhardt, le Directeur de la compétition au sein de l’IRL présent samedi à Motegi, a bien voulu discuter du chantier concernant le développement de la nouvelle voiture, annoncée pour la saison 2012.

On le sait depuis le mois de février, l’IRL planche sur un nouveau type de motorisation. A l’appel d’offre, cinq motoristes ont initialement répondu favorablement. Il s’agissait de Honda Performance Development, Audi, Fiat Powertrain Technologies, Porsche et Volkswagen (appartenant au même groupe maintenant). Le nouveau bloc devrait voir la réapparition du tant regretté turbo et devra tenir 3750 miles avant que les écuries ne soient autorisées à remplacer des pièces.

Evidemment l’introduction d’un nouveau moteur va de paire avec un nouveau châssis. A ce titre l’IRL a mandaté en plus de Dallara, un bureau d’étude composé d’ingénieurs en formation, afin de réfléchir à une nouvelle monoplace devant répondre à un cahier des charges bien spécifique tout en respectant l’histoire des monoplaces ayant posé leurs roues sur le célèbre Indianapolis Motor Speedway.

Barnhardt est confiant quant à l’introduction du nouveau package pour 2012 malgré les rumeurs de report :
Mes prévisions continuent de voir l’apparition du package pour 2012. Nous avons quatre motoristes (depuis le rapprochement entre Porsche et Volkswagen) qui ont exprimé leur intérêt dans la nouvelle série qui débutera en 2012, ce qui dans le contexte économique actuel est très bien. Donc nous poursuivons les discussions avec eux et espérons avoir un accord dans les prochains mois.

Du côté des châssis, deux options se dessinent :
Nous avons deux types de châssis significativement différent en termes de design et de différences avec la voiture actuelle. Celle qui est radicalement différente (ndlr : dessinée par les jeunes ingénieurs) demandera énormément en termes de R&D, de coûts et de temps. Ceci est hors de question à l’heure actuelle.

Nous devons être prudent à ne pas aller trop loin, mais en même temps faire quelque chose en rapport avec la culture de l’Indianapolis Motor Speedway et l’Indy Racing League à savoir ‘l’évolution’.

Enfin dernier élément et non des moindres, si l’économie est primordiale en ces temps difficiles, la sécurité des pilotes est une autre exigence à respecter. Les nouveaux châssis auront des exigences supérieures à celles de la FIA en matière de chocs latéraux, la partie la plus critique et offrant le moins de protection à un pilote lors d’un accident.

Vous ne devez pas seulement vous sentir à l’aise en sachant comment piloter la voiture, mais également savoir comment appréhender un accident avec.

luctus mi, tempus Aliquam eget Donec Nullam justo