Retour sur l’accident de Joey Logano

Dimanche lors de la deuxième épreuve de l’édition 2009 des playoffs de la NASCAR Sprint Cup, le rookie Joey Logano a été impliqué dans un des plus spectaculaires accidents de la saison heureusement sans conséquence. Après une vingtaine des tours la NASCAR venait d’imposer une neutralisation pour permettre aux équipes de faire le point sur l’usure des pneumatiques. Lors du restart, un gros freinage a provoqué une réaction en chaîne et c’est le jeune pilote qui en a fait les frais. Sa Toyota a été déséquilibrée et s’est mise en travers de la piste.

Logano a ensuite été percuté sur le côté par Reed Sorenson et la voiture n°20 est immédiatement partie en tonneaux. Sous la violence du choc, le temps et les cœurs de nombreux observateurs se sont arrêtés. Après l’interminable série de tonneaux, l’épave s’est finalement immobilisée dans l’herbe avec à son bord un pilote indemne.

Cet incident confirme une nouvelle fois les progrès en terme de sécurité apportés par la COT. Si la NASCAR avait toujours utilisés l’ancienne génération, il est très probable que les récents accidents de Carl Edwards à Tallaga, Jeff Gordon, Logano ou encore Michael McDowell n’auraient pas eu des conclusions aussi heureuses.

Après un passage au centre médical pour une série d’examens, Logano a immédiatement donné ses impressions aux journalistes.

Joey Logano:
“Oui ça va bien. Mais j’ai vraiment eu très peur. Je ne suis pas sûr de vouloir revoir les images. J’ai commencé à partir en tonneaux et je me suis dit…”S’il vous plait, faite que cela s’arrête” Mais la voiture continuait à tourner encore et encore. Cet accident m’a vraiment fait peur. Le pire dans tout cela, c’est que j’étais parfaitement conscient, mais je n’était pas vraiment sûr de ce qui était en train de se passer. Le spotter m’a dit que la voie était libre à l’intérieure et tout d’un coût je voulais que cela s’arrête. Mais cela a continué encore et encore. Cet accident démontre encore une fois à quel point ces voitures sont sûres. Je suis content d’être retombé sur mes roues. Quand j’étais sur le côté j’étais vraiment inquiet. C’est sans aucun doute le plus gros accident dans lequel j’ai été impliqué. Je suis encore un peu secoué mais aucune douleur.

Vidéo du crash de Joey Logano:

mattis efficitur. libero. ut tempus Praesent vel, facilisis vulputate, leo tristique