Tony Stewart arrache la victoire au Kansas

Le double champion de la NASCAR Sprint Cup n’a changé que deux pneus lors de son dernier ravitaillement et a réussi à résister à l’attaque de Jeff Gordon, pour remporter les Price Chopper 400 dimanche sur le Kansas Speedway. Stewart, dans sa première année en tant que pilote et propriétaire de sa voiture, s’est montré très rapide durant toute la course et a tout misé avec son crew chief Darian Grubb lors du dernier ravitaillement en décidant de ne changer que les pneus extérieurs de sa voiture. Dans les derniers, alors qu’on lui a demandé s’il voyait Gordon dans son rétroviseur, Stewart a plaisanté “il devient plus gros à chaque tour.”

Derrière Stewart et Gordon le Top-10 a été complété par Greg Biffle, Juan Pablo Montoya, Denny Hamlin, Kasey Kahne, Mark Martin, David Reutimann, Jimmie Johnson et Carl Edwards. Tous des pilotes en lutte pour le titre de champion excepté Reutiman. Grâce à ce nouveau bon résultat, Martin, le vétéran de 50 ans, conserve la tête du classement général devant le triple champion en titre Johnson. Montoya, qui a signé son troisième Top-5 de suite conserve la troisième place.

La course a connu 14 leaders différents et 25 changements en tête du peloton, tous les deux des nouveaux records pour cette piste. La bagarre sur la piste a également été au rendez-vous devant presque 100000 spectateurs dans les tribunes de l’ovale de 1.5 mile. Dans le ventre du peloton, le leader du championnat et poleman de la course a tout donné dans les derniers tours pour dépasser plusieurs voitures et finalement décrocher une septième place. A la plus grande joie de ses fans, Dale Earnhardt, Jr., a mené le peloton en début de course, mais la malchance l’a renvoyé dans le peloton et son moteur a finalement rendu l’âme à 30 tours du drapeau à damier. Au premier drapeau vert Martin s’est élancé à l’avant du peloton, mais dès le deuxième tour, Logano est parti en sur-virage forçant les officiels à sortir le premier drapeau jaune de la journée.

Logano avait fait la une des journaux la semaine dernière à Dover après son spectaculaire crash. Le jeune pilote était heureusement sorti indemne de cet accident et était revenu samedi pour remporter l’épreuve de NASCAR Nationwide race sur le Kansas Speedway, en passant son coéquipier Kyle Busch à seulement deux tours de l’arrivée. En Sprint Cup, l’action a repris ses droits au cinquième tour avec Martin toujours devant, mais un mini ‘Big-One’ impliquant au moins cinq voitures a une nouvelle fois neutralisé la course un tour plus tard. C’est Paul Menard qui a déclenché la réaction en chaîne en partant en travers dans le virage n°2 et emmenant avec lui les voitures de Michael Waltrip, David Ragan, Max Papis et Bobby Labonte.

Martin était toujours en tête lors du restart au 11ème tour, mais Earnhardt a pris l’avantage dans la boucle suivante bientôt imité par Keselowski. Au 50ème tour, le peloton s’était assez étiré avec Earnhardt devant, suivi par Keselowski, Johnson, Stewart, Martin, Reutimann, Kahne, McMurray, Kenseth et Montoya. Lors de la première série de ravitaillements sous drapeau verts – 53ème tour – presque tous les leaders sont rentrés pour changer leur quatre pneus et faire le plein. Au retour en piste Earnhardt était toujours devant Keselowski, Johnson, Stewart, Reutimann, Kahne, Martin, Kenseth et Montoya. Mais le pilote de la Chevrolet n°88 a dû repasser une deuxième fois par les stands en raison d’un écrou mal serré et est finalement ressorti 32ème.

Une nouvelle neutralisation a ralenti le peloton au tour 69 quand Reid Sorenson est allé frotter le mur toujours dans ce fameux virage n°2. Biffle a pris la tête du peloton au tour 75 avec Truex juste derrière lui. Kurt Busch était alors troisième devant Johnson. Un peu plus tard, Biffle et Johnson nous ont offert une belle bagarre jusqu’à ce que Papis – à un tour – ne vienne perturber la lutte entre les deux pilotes. Biffle n’a alors pas eu d’autre choix que d’abandonner la tête du peloton à Johnson au 102ème tour. A ce moment de la course le classement était Johnson, Biffle, Stewart, Keselowski, Montoya, Gordon, Kenseth, Truex, Martin et Hamlin.

Keselowski a ensuite été le premier à revenir au stand dans le 124ème tour. Malheureusement pour lui, c’est le moment qu’a choisi Brian Vickers pour partir en tête à queue. Au restart six tours plus tard, Biffle était de retour à l’avant du peloton devant Johnson, Montoya, Gordon, Stewart, Hamlin, Martin, Kyle Busch, Kahne et Reutimann. Malchanceux Keselowski pointait alors à la 25ème place.

Brian Vickers est sans aucun doute le pilote du ‘Chase’ qui a fait la plus mauvaise opération du week-end. Il a perdu deux places au classement général et est désormais 12ème à 250 points du leader Martin. Grâce à sa deuxième place, Stewart pointe maintenant à la quatrième place à moins de 70 points du leader. Après trois courses dans l’édition 2009 des playoffs de la NASCAR, le Top-6 est en moins de 100 points.

Curabitur dapibus consequat. nunc venenatis Aenean ante. mi, sem, Donec