Le long chemin vers le titre en IndyCar

La genèse ayant placé Ryan Briscoe sur le chemin du titre 2009 pourrait trouver racine lors de sa première victoire en IndyCar à Milwaukee en 2008. Bien plus qu’une première entrée dans le cercle des vainqueurs, ce fut surtout l’occasion de prouver que malgré son terrible accident survenu en septembre 2005 à Chicagoland, Briscoe n’avait rien perdu de son talent ni de son courage pour affronter les ovales.

Milwaukee est la victoire la plus spéciale de toute ma carrière, en dehors de cette saison ” a déclaré Briscoe. “Ce fut une cassure entre la période où j’étais malchanceux en début d’année et ce moment où j’ai enfin obtenu cette victoire. C’était sur un ovale aussi et je pense que ça m’a vraiment donné l’élan pour avoir un restant de saison victorieux.

Depuis cette victoire, l’Australien a su maintenir une excellente forme pour aborder la saison 2009 qui l’a vu enregistré trois succès, 12 top-5 dont sept places de deuxième. Le tout en 16 courses. A noter que le pilote Penske compte également quatre Poles Position et 636 tours menés. Actuellement troisième du championnat à huit petits points de Scott Dixon, Briscoe est plus que jamais dans la course pour ce qui pourrait être son premier titre de champion.

C’est vraiment excitant. A ce moment précis, c’est le meilleur moment de ma carrière. Ce sera serré, mais l’équipe a fait un travail incroyable cette année et je sens que j’ai franchi un pallié cette année. L’expérience est une chose importante, qui plus est avec les bonnes personnes. J’ai appris avec les bonnes personnes et je travaille très dur pour améliorer mon niveau de jeu et devenir un meilleur pilote.

Avec l’expérience vient la confiance, et vous avez besoin de ça en abordant ce type de week-ends où vous n’avez pas beaucoup de temps pour vous préparer. Vous devez sortir et être immédiatement fort et je pense que c’est une grosse différence cette année (ndlr : avec l’instauration des week-ends de deux jours sur ovales.)

Et de confiance, Briscoe en manquait après son horrible expérience de 2005 lorsque sa monoplace s’est envolée dans les grillages des virages 3 et 4.
Lorsque j’étais en l’air et que je pouvais voir le ciel, je savais que ça n’allait pas être joli. Ensuite dans l’ambulance quand j’ai vu que je bougeais tous mes membres, j’ai su que j’allais bien m’en sortir.

Désormais avec l’expérience, la régularité, la vitesse de pointe, Briscoe est le parfait candidat au championnat. Il ne manquerait plus qu’une victoire à Homestead pour parachever une magnifique saison pour un pilote qui revient de très loin.

at Praesent Sed elit. consectetur massa dictum risus.