Edwards arrache le titre à Laguna Seca

John Edwards a décroché sa quatrième victoire de la saison en Atlantic Championship et a arraché le titre d’un souffle devant Jonathan Summerton et Simona De Silvestro. Il est ainsi devenu le plus jeune champion de l’Atlantic en 36 ans d’histoire. Parti depuis la pole position, Edwards a mené les 50 minutes de course au volant de sa monoplace de la Newman Wachs Racing. Sur la ligne il a devancé son rival

Summerton de 1.380 seconde. Lui et Summerton ont finalement terminé la saison à égalité de points (182) et avec tous les deux quatre victoires. C’est pourtant Edwards qui remporte le titre grâce à un plus grand nombre de deuxièmes places (3).

Summerton et Edwards ont tous les deux dépassé De Silvestro au championnat lors de la dernière épreuve. La leader du classement avant cette course s’est accroché avec le champion 2008 de la série Markus Niemela dans le fameux virage « Corkscrew » dans le premier tour de course. Bloqué dans la barrière de pneus, De Silvestro a dû abandonner et a ainsi perdu tout espoir de remporter le titre. Elle a terminé la course classée à la 10ème place et troisième du championnat.

A 18 ans et sept mois, Edwards est devenu le plus jeune champion dans l’histoire de l’Atlantic. Le précédant record était détenu par un certain Michael Andretti âgé lors de son titre de seulement 20 ans et neuf mois. C’est la deuxième saison de suite qu’un pilote troisième du classement avant la dernière course remporte le championnat. C’est également le deuxième titre de suite pour Edwards qui avait remporté le championnat Star Mazda en 2008 sur ce même circuit.

Pour Summerton c’est une nouvelle déception pour celui qui avait manqué de peu le titre en 2008. En lutte pour le championnat jusqu’à la dernière course avec Niemela et Jonathan Bomarito, Summerton avait finalement terminé troisième.

Malgré son accrochage avec De Silvestro dans le premier tour, Niemela avait réussi à décrocher la troisième à l’arrivée au volant de la n°1 de la Jensen MotorSport – son premier podium de la saison. Mais après analyse de l’incident, les officiels de la série ont décidé de le pénaliser de deux places. C’est donc finalement Frederic Vervisch qui décrocher la dernière place du podium pour la cinquième fois de la saison. Le pilote Belge a également obtenu le titre de meilleur rookie de la saison et la quatrième place au classement général.

A noter que le seul pilote français engagé dans ce championnat, Max Lefevre, a dû abandonner au 21ème tour et a finalement été classé neuvième de cette dernière épreuve de la saison.

justo consectetur libero ut vel, Lorem ut Phasellus sed Praesent