Une entame de chase presque parfaite pour Montoya

L’ex pilote de Formule Un Juan-Pablo Montoya l’avait promis : maintenant que son grand objectif de la saison était réussi (à savoir se qualifier pour les playoffs), il allait enfin pouvoir se lâcher en piste. Une déclaration qui pouvait faire sourire puisqu’il n’avait qu’un seul top-5 au soir des Chevy Rock & Roll 400.

Mais après les quatre premières courses du chase, force est de reconnaitre que Montoya a tenu parole et que cette déclaration n’était pas que des paroles en l’air. Quatre courses, quatre top-5 (deux troisièmes places et autant de quatrièmes) et vingt points de bonus (seul Johnson fait mieux avec 30). C’est également lui qui a la meilleure place moyenne à l’arrivée depuis le début des playoffs avec 3,5.

Actuel troisième du championnat derrières les vainqueurs des deux premières courses du chase, le colombien est toujours dans la course au titre avec ses 58 points de retard. Le problème, c’est que malgré ses bons résultats, il perd des points quasiment tous les week-ends à cause du cyclone Jimmie Johnson qui détruit tout sur son passage. La victoire est donc la prochaine étape de Montoya.

La série d’excellents résultats du pilote de la Chevrolet n°48 provoque d’ailleurs une sélection par l’arrière. A défaut de gagner des points sur le triple champion en titre, il faut surtout penser à ne pas en perdre. Lorsque l’on regarde le général, il semble impensable que les hommes derrières Kurt Busch puissent encore être champions alors qu’il reste encore six courses avant de décerner la couronne !

Montoya est donc pour l’instant dans le rôle du chasseur, tout comme Kurt Busch, Jeff Gordon ou Tony Stewart (quelles références pour l’ancien vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis !). Le premier de ces pilotes qui passera le cap des 150 points d’écart avec la tête du général aura perdu le titre.

La grosse inconnue restant Talladega où tout peut arriver. Si Montoya veut grappiller de gros points à Johnson, c’est sur le plus grand circuit de la NASCAR qu’il pourra le faire. Après tout, c’est le seul speedway du chase sur lequel Johnson n’est pas une référence… Mais si Montoya termine derrière lui, il sera difficile de viser plus haut que la seconde place du classement général, ce qui serait déjà un exploit vu la concurrence.

velit, porta. ante. id felis Lorem consequat. ipsum quis, eget venenatis odio