IndyCar : les chiffres de la saison 2009

Des 40 pilotes qui ont pris part à au moins une course, 27 ont fini dans le top-10, 18 dans le top-5 et 15 se sont classés sur le podium.

Neuf équipes ont accédé au podium : Chip Ganassi Racing, Team Penske, Andretti-Green Racing, Vision Racing, Dale Coyne Racing, Newman/Haas/Lanigan Racing, Dreyer & Reinbold, Panther Racing et KV Racing Technology.

Tony Kanaan a connu une saison 2009 désastreuse. Son seul fait d’arme aura d’avoir pris la tête du championnat à Long Beach. Néanmoins le Brésilien peut se targuer d’être “l’Iron Man” avec 115 départs consécutifs.

Scott Dixon compte 32 départs consécutifs dans le top-10. Il égale ainsi le record de Sam Hornish Jr.

Helio Castroneves totalise 98 top-10 en carrière et 73 top-5. Il est le leader dans ces deux catégories sur toute l’histoire de l’IndyCar.

Le Brésilien du Team Penske a vu l’arrivée à 110 reprises. Il est deuxième derrière Dixon qui en compte 111.

Le triple vainqueur d’Indianapolis n’en finit plus d’affoler les statistiques. Avec 3229 tours en tête il apparaît deuxième dans ce classement derrière Hornish Jr. qui mène avec 3428 boucles menées.

Dixon n’est qu’à quatre tours de la barre symbolique des 3000 tours passés en tête. Cette année, il a mené 815 tours. C’est la deuxième saison consécutive durant laquelle il dépasse les 800 tours menés. (En 2008, il a passé 899 tours en tant que leader).

Dario Franchitti est devenu le troisième pilote totalisant plusieurs titres. Hornish Jr. mène avec ses trophées de 2001, 2002, 2006, Dixon quant à lui fut champion en 2003 et 2008. Enfin le premier titre de Franchitti date de 2007.

Ryan Briscoe égale le record de huit arrivées de second dans la même année, rejoignant ainsi son coéquipier Castroneves.

Briscoe, Franchitti, Dixon, Ed Carpenter et Danica Patrick sont les seuls pilotes à avoir vu l’arrivée dans 16 des 17 courses que comptait le championnat.

Franchitti est le cinquième champion différent en six ans. Il devient également le premier champion à ne pas avoir remporté les 500 Miles d’Indianapolis depuis Tony Kanaan en 2004.

C’est la troisième fois dans l’histoire de l’IndyCar que les deux coéquipiers se classent 1 et 2 au championnat. En 2004 Kanaan décrocha le titre devant Wheldon et en 2005 Wheldon prenait sa revanche sur son coéquipier qui termina deuxième.

Franchitti a battu Dixon de 11 points. C’est le troisième plus petit écart au championnat. En 1996, Buzz Calkins et Scott Sharp furent tous les deux déclarés champions tandis qu’en 2006 Hornish Jr. l’emporta sur Wheldon au nombre de victoires alors que les deux pilotes étaient aussi à égalité. Enfin dans la saison 1996-1997, Tony Stewart battait Davey Hamilton de six points.

Du côté des Pole Positions, Dario Franchitti en compte cinq, une de plus que Ryan Briscoe.

nec sem, facilisis Praesent odio commodo sit mattis id, venenatis libero mattis