Brad Keselowski se la joue Rock ‘n’ Roll à Memphis

C’est un Brad Keselowski agressif qui a remporté sa quatrième course de la saison et sa sixième en carrière ce week-end sur le Memphis Motorsports Park lors des Kroger On Track For The Cure 250. Keselowski a en effet été impliqué dans trois incident dont le dernier avec Carl Edwards alors qu’il ne restait qu’une poignée de tours à couvrir.

C’est à douze tours du but que Brad Keselowski a définitivement pris la tête de l’épreuve et il a résisté à la pression de Kyle Busch lors du restart final. Keselowski s’impose finalement avec 90 millièmes d’avance sur Busch.

Avec cette victoire, Keselowski empoche une prime de 75 000 dollars. 25 000 pour avoir gagné la course et 50 000 pour être le pilote ayant marqué le plus de points lors des quatre épreuves du Dash 4 Cash. Il s’était classé troisième des deux premières épreuves et s’est imposé lors des deux dernières.

Mais plus que l’argent, c’est le trophée qui intéresse le pilote de la JR Motorsports. Keselowski a remporté le dernier trophée Elvis de la série. Lors de la conférence de presse il a indiqué vouloir le ramener de suite chez lui.

Brad Keselowski : “J’ai enfin ce trophée. Je le voulais vraiment. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour l’avoir aujourd’hui et c’est vraiment un sentiment spécial.”

Kyle Busch, leader du classement général, a donc terminé l’épreuve en deuxième position et accentue ainsi son avance au classement. Jason Leffler a pris la troisième place de cette course, malgré une infection des sinus. Mike Bliss, qui a mené le plus grand nombre de tours, a fini quatrième de la course malgré un incident avec… Keselowski.

Alors que Brendon Gaughan était confortablement installé à la première place à 23 tours du but, un drapeau jaune est sorti, handicapant la fin de course du pilote de la Rusty Wallace Racing qui s’est finalement classé cinquième. Le reste du top-10 est composé de Carl Edwards, Scott Wimmer, David Reutimann, Stephen Leicht et Landon Cassill, qui est revenu d’un tour de retard après avoir été poussé dans l’herbe peu avant la mi-course.

Le troisième homme à avoir été impliqué dans un incident avec Keselowski, n’est autre que son futur équipier à la Penske Racing, Justin Allgaier. Mais que ce soit Allgaier, Edwards ou Bliss, aucun des trois n’en veut à Keselowski estimant que cela faisait parti de la course. Le pilote de la JR Motorsports a reconnu après la course qu’il avait été agressif.

Brad Keselowski : “Aujourd’hui j’étais très agressif et je me suis retrouvé dans plusieurs situations délicates, deux d’entre-elles ont mené à des tête à queue. Je ne me cherche pas d’excuses, ce n’est pas ça qui m’a fait gagner des positions, au contraire cela a ralenti ma voiture. C’est d’être agressif qui m’a fait gagner cette course, pas les contacts qui m’ont au contraire handicapé.”

La course aura été ralentie par quatorze neutralisations et un drapeau rouge de près de dix minutes suite à un accident dans le virage n°4 au tour 167. La première neutralisation est intervenue dès le neuvième tour après que John Wes Townley ait répandu du fluide en entrée du virage n°1, il s’en est alors suivi une énorme partie de glissade impliquant pas moins de cinq autres pilotes. Malgré un départ en fond de grille, Edwards et Busch ont pu éviter ce problème.

Au vingt-sixième tour, Carl Edwards a été impliqué dans un accident avec six autres pilotes dont Michael Annett, sans gravité pour le pilote Ford. Treize tours plus tard, Keselowski entrait en action en sortant Allgaier. Le jeune pilote Penske sera d’ailleurs de nouveau impliqué dans un accident avec Kelly Bires au tour 175. Bires perdra de nombreux tours alors qu’Allgaier sera capable de rejoindre l’arrivée en dix-neuvième position, soit le dernier dans le tour du vainqueur.

La course se terminera sous le régime du green white checkered flag après que Matt Kenseth ait poussé Steve Wallace dans l’avant-dernière boucle. Comme le veut la règle, l’épreuve sera rallongée de quelques tours, afin de terminer sous drapeau vert.

Au classement général, Kyle Busch compté désormais 215 points d’avance sur Edwards et 257 sur Keselowski. Jason Leffler, quatrième est à 995 longueurs ! Justin Allgaier, meilleur rookie, est cinquième, mais il va devoir se méfier du retour de Mike Bliss qui est remonté en septième position à seulement 59 longueurs du rookie de la Penske Racing.

Donec velit, accumsan sem, et, Curabitur ut