J.R. Hildebrand prêt pour l’IndyCar

J.R. Hildebrand le champion Indy Lights se prépare à faire son arrivée en IndyCar. A l’image de Raphael Matos champion Indy Lights en 2008, Hildebrand espère faire le grand saut dès cet hiver.

En guise de préparation, Hildebrand a effectué un test avec Andretti-Green Racing sur l’Infineon Raceway. Mais durant l’hiver, il pilote la monoplace du Team USA en A1GP. Son meilleur résultat est une quatrième place décrochée à Brands-Hatch. Mais à l’inverse d’une IndyCar qui n’est “qu’une” évolution de l’IndyLight, les monoplaces Ferrari de l’A1GP ne demandent pas le même style de pilotage.

Je pense qu’une IndyLight n’est pas si différente d’une IndyCar en termes de caractéristiques globales. Evidemment en IndyCar vous devez composer avec beaucoup plus de puissance, ce qui représente le plus gros changement à intégrer. Mais je n’ai pas eu à changer mon style de pilotage.

De toutes les voitures que j’ai conduites sur les deux ou trois dernières années, exception faite des voitures historiques, la voiture A1 est celle qui réclame le plus de changement comparée à une IndyCar, une IndyLight ou à une Atlantic. La voiture d’A1 a un modèle de pneumatique plus européen, les jantes sont petites et les flancs sont épais. Et le setup est totalement différent. On s’est vraiment creusé la tête. Vous faîtes un changement en vous attendant à un effet, et c’est l’inverse qui se produit parce que les pneus sont tellement différents.

Cependant, malgré une grosse confiance en ses possibilités, “Captain America” (comme il est surnommé) sait très bien que le contexte économique ne plaide pas en sa faveur. Mais il ne perd pas le sens de l’humour : “J’attends que toutes les planètes s’alignent pour profiter de cette énergie“. Annoncé comme une future star, il serait étonnant de voir le protégé de l’écurie Andretti-Green Racing à pied lorsque les voitures rouleront pour la première fois en mars.

eget suscipit mi, Praesent libero Sed venenatis facilisis Donec sed