Kurt Busch tient à saluer toute son équipe

En arrivant sur le Texas Motor Speedway, Kurt Busch était plutôt sceptique quant au châssis choisi par son équipe pour disputer cette antépénultième épreuve de la saison de NASCAR Sprint Cup Series. Mais après avoir mené quatre-vingt-neuf tours et terminé sur la victory lane les doutes se sont ôtés de la tête du champion 2003 et il a admis qu’il devait se concentrer sur son pilotage et laisser la décision du choix du châssis aux spécialistes.

Une voiture rapide et une très bonne consommation lors du dernier relai, voilà ce qui a permis à Kurt Busch de couper la ligne d’arrivée en vainqueur dimanche soir lors des Dickies 500. Lors de son avant-dernier relai, Kurt est resté en piste le plus longtemps possible afin de diminuer d’autant que possible le nombre de tours à couvrir avec son dernier plein d’essence.

Kurt Busch : “C’est un travail collectif, de bons arrêts, une bonne stratégie. Lorsque j’étais dans les ateliers avant la semaine dernière, j’étais sceptique quant à la voiture choisie, elle était neuve. Cela ma montré ce que je sais et ce qu’ils savent. Je dois juste piloter et les laisser faire leur travail.”

C’est en début du dernier relai que Kurt Busch et Pat Tryson ont décidé de jouer la victoire à la consommation. C’est donc pour cette raison qu’ils ont attendu le plus longtemps possible avant de faire le dernier arrêt.

En fin d’épreuve l’équipe n°2 n’avait qu’une hantise, la sortie d’un drapeau jaune dans les derniers tours. Mais au final, Kurt Busch a été capable de faire pratiquement cent miles avec un plein d’essence. Mais le champion 2004 a reconnu que c’était quelque chose de difficile.

Kurt Busch : “C’était un challenge dans bien des domaines. Quand vous jouez avec l’accélérateur vous devez le faire proprement afin d’être économe. Nous devions également faire attention à la voiture dans le trafic.”

L’objectif de la Penske Racing est maintenant de réaliser de belles courses lors des deux dernières épreuves de la saison et ainsi préparer avec sérénité le départ de Pat Tryson et la saison 2010.

id odio accumsan ut justo dapibus elementum in quis, consequat.