Victoire surprise de McMurray à Talladega

Jamie McMurray a ajouté son nom à la liste des vainqueurs dimanche dans une arrivée surprise typique des courses sur le Talladega Superspeedway. McMurray, probablement sans volant la saison prochaine en raison d’un passage à quatre voiture de son propriétaire de Jack Roush, s’est imposé sous le régime du green-white-checker qui n’aura duré que trois-quart d’un tour avant qu’un énorme crash ne force les officiels à neutraliser une dernière fois le peloton faisant ainsi que McMurray le vainqueur de l’épreuve.

Le règlement de la NASCAR n’autorise en effet qu’un seul green-white-checkered et McMurray était au bon endroit au bon moment. Kasey Kahne a terminé deuxième devant Joey Logano, Greg Biffle et Jeff Burton.

Ce que l’on retiendra probablement de cette course c’est la sixième place du leader du championnat Jimmie Johnson. Le triple champion en titre et son crewh chief Chad Knaus avaient décidé de rester à l’arrière du peloton pour moins solliciter la voiture et en espérant protéger sa place au classement général dans le but de décrocher un historique quatrième titre consécutif. Mais cette stratégie a bien failli lui coûter cher alors que Johnson commençait à remonter le peloton à 25 tours de l’arrivée. 22ème sur la piste, il a évité de justesse un Big One qui a envoyé Ryan Newman sur le toit et mis fin à la course pilotes en forme comme Kevin Harvick et Marcos Ambrose. Les deux hommes faisaient partie des 25 pilotes ayant mené au moins un tour depuis le drapeau vert.

Suite à cet accident, les officiels de la NASCAR ont été obligés de sortir le drapeau rouge à seulement cinq tours de la fin de l’épreuve afin d’évacuer la Chevrolet n°39, les débris et d’extraire le pilote heureusement intact.

La fin de course s’est ensuite logiquement déroulée dans le style typique de Talladega. Les voitures se sont placées en peloton très compact à trois ou quatre de front et c’est sans surprise qu’un nouvel accident est survenu envoyant des voitures dans tous les sens. En lutte pour le titre, Mark Martin a été percuté et envoyé à l’envers dans la ligne droite pendant que d’autres voitures partaient en tête à queue ou dans l’herbe, le tout dans un énorme nuage de fumée. Cet accident a relégué Martin et Juan Pablo Montoya à des positions qu’ils ne méritaient pas. Très solide durant toute la course, Martin a finalement été classé 28ème et Montoya 19ème.

Cette victoire est très importante pour McMurray, qui ne s’était plus imposé depuis juillet 2007 à Daytona – une autre course à plaque de restriction – mais c’est Johnson qui a été le vrai vainqueur dimanche en terminant sixième. Le pilote de la Hendrick Motorsports n’a pas mené un tour, mais a encore bien augmenter son avance au championnat en évitant les pièges de Talladega. Ce circuit est réputé pour plusieurs choses…mais surtout pour ses courses en peloton très compact une vitesse très élevée. Johnson, parti depuis la pole position grâce à la pluie, n’a même pas mené le premier tour. A Tallaga, les pilotes ne mène d’ailleurs jamais très longtemps le peloton en raison de la proximité des autres voitures et effet de ‘Draft’. Par exemple, lors des 20 premiers tours, il y a plusieurs leaders dont David Reutimann et Casey Mears, qui ne sont pas habituellement attendus à l’avant du peloton à Talladega.

Tout peut arriver sur ce grand circuit de 2.66 miles et le leader du championnat Johnson, Tony Stewart et plusieurs autres pilotes qualifiés pour le ‘Chase’ ont décidé de se laisser glisser à l’arrière du peloton pour éviter d’être impliqué dans un accident. Cette stratégie – discutable pour certains – n’a pas été appliqué par tous les prétendants au titre. Dès le cinquième tour, un accident impliquant deux voitures a déclenché la première neutralisation de l’après-midi. Paul Menart a crevé et emmené avec lui le pauvre Joe Nemechek. La première salve de ravitaillement s’est déroulée au 45ème tour sous drapeau vert. C’est Elliott Sadler qui était en tête du peloton lors de la deuxième neutralisation provoquée par un tête à queue de Kurt Busch.

Lors du restart, Sadler était toujours en tête devant Dale Earnhardt Jr.. Au 60ème tour, Jeff Gordon était quatrième devant Harvick. Harvick a pris la tête de la course quelques tours plus tard avec toujours Earnhardt Jr. en deuxième place. Au passage de la mi-course, Harvick menait devant Montoya, Martin et Ambrose dans un mouchoir. Kyle Busch complétait le Top-5 devant Denny Hamlin. Greg Biffle était également dans le Top-10 quand le peloton a débuté une deuxième série de ravitaillement sous drapeau vert au 95ème tour. Mais le pilote Ford a été pénalisé et a dû repasser une deuxième fois par la ligne des stands. Reparti 36ème il a réussi à remonter le peloton pour finalement terminer quatrième.

Au classement général, Johnson compte maintenant 184 points d’avance sur Martin, 192 sur Jeff Gordon et 239 sur Juan Pablo Montoya qui gagne une place au championnat.

Donec felis mattis nunc Aenean justo vel, dolor. venenatis