Première séance de Draft pour Danica Patrick

La deuxième journée d’essais en ARCA sur le Daytona International Speedway a permis à Danica Patrick et les autres nouveaux pilotes de tester pour la première fois le Draft au volant d’une voiture stock car. Durant toute la journée de samedi, Patrick a travaillé avec comme crew chief Tony Eury, Jr. en préparation de la première épreuve de la saison, les Lucas Oil Slick Mist 200 prévue le 6 février prochain.

C’est sans surprise lors de cette séance de Draft que les meilleurs tours de la journée ont été réalisés. C’est une nouvelle fois les pilotes de la Venturini Motorsports qui se sont montrés les plus rapides en décrochant les trois meilleurs temps avec dans l’ordre Mikey Kile, Steve Arpin et Alli Owens.

Kile a bouclé son meilleur tour en 49.164 secondes à 183.06 mph de moyenne alors que Arpin et Owens ont enregistré exactement le même chrono en 49.192 secondes à 182.957 mph.

Cette journée a été perturbée par deux neutralisations déclenchées d’abord par le pilote de la RCR Tim George, Jr. puis par le pilote Penske Dakoda Armstrong.

Pour Danica Patrick, l’apprentissage du pilotage d’une voiture stock car se poursuit et elle a pour la première fois goûté aux joies d’une Draft à la façon NASCAR. Elle a d’ailleurs découvert que “proche” n’est pas assez proche en stock car. Patrick a signé le 19ème temps de la séance (49.572 secondes à 181.55 mph) de Draft et bouclé 40 tours.

Danica Patrick:
“Je pense que l’on peut rouler beaucoup plus proche les uns des autres que je l’imaginais. Deux longueurs dans la bouche de mon spotter correspondait dans ma tête à être collée au pilote de devant. En tous les cas c’est comme ça en IndyCar, mais apparemment pas en NASCAR. C’est très différent des voitures que j’ai l’habitude de conduire. Vous pouvez rouler si proche des autres en NASCAR et slalomer les uns entre les autres. Cela a été une journée très productive. J’ai beaucoup appris et je me sens à l’aise dans la voiture.”

Aenean mattis sem, consectetur ut massa elit. dapibus odio quis,