Larry Frank : disparation d’un dur à cuire

Larry Frank était un beau gosse des United States Marines. Coupe de cheveux impeccable, musculature saillante. Mâchoire carrée, voix profonde et puissante. Le genre de gars qu’on ne cherche pas.

Pour les plus jeunes fans ou ceux qui ne sont pas spécialiste de l’histoire de la NASCAR, Larry Frank a marqué l’histoire de ce sport en 1962 lorsqu’il a remporté les Southern 500 sur le Darlington Raceway sur tapis vert. Alors que c’était au Hall of Famer Junior Johnson qui l’on avait présenté le drapeau à damier, une analyse de la course durant la nuit avait finalement démontré que Frank était le vrai vainqueur.

Ce fut la seule course remportée par Larry durant sa courte mais spectaculaire carrière. Il est rapidement devenu l’un des pilotes les plus populaires de la série à une époque où la NASCAR cherchait encore se faire connaitre auprès des médias. Alors que les stars de l’époque comme Richard Petty n’avaient pas grand chose à dire, Larry prenait toujours le temps de discuter avec les journalistes.

Il avait toujours quelque chose à déclarer et ces duos avec Tiny Lund resteront parmis les plus célèbres. Lund, un vainqueur des Daytona 500, était un gros gaillard qui faisait paraitre Larry petit et chétif à ses côtés. Mais Tiny a toujours déclaré qu’il préférait se battre avec une meute de lions que contre Larry Frank.

Larry est décédé mardi dans la petite ville de Piedmont en Caroline du Sud, il avait 80 ans.

leo. at venenatis pulvinar efficitur. leo