Le tracé de Sao Paulo dévoilé

Les officiels de l’Indy Racing League ont dévoilé hier le tracé qui accueillera les monoplaces d’IndyCar pour l’ouverture de la saison. Long de 2,6 miles, le circuit de Sao Paulo verra le retour des monoplaces « Type-IndyCar » au Brésil depuis la dernière course du CART en 2000 sur l’ovale Emerson Fittipaldi à Rio.

Prévu pour le week-end du 12 au 14 mars, la manche brésilienne offrira aux pilotes la première occasion d’en découdre après la traditionnelle trêve hivernale. Pour les observateurs, ce sera la possibilité de tirer les premiers enseignements sur le travail réalisé pendant l’hiver sur un circuit qui offrira certainement quelques surprises.

Dessiné dans les rues de Sao Paulo par Tony Cotman, le circuit empruntera notamment l’une des routes utilisées lors du Carnaval. Le tracé se caractérise par trois longues lignes droites et une succession de virages à 90 degrés. Le revêtement est composé majoritairement d’asphalte mais une portion de ciment viendra perturber l’équilibre des voitures dans le stadium. Voilà des ingrédients qui donneront sans aucun doute du travail aux pilotes et aux ingénieurs qui s’évertueront à trouver le bon compromis au niveau :

  • des suspensions et de la hauteur de caisse pour absorber les différences de revêtement
  • des appuis et de la boîte de vitesse pour maximiser leur vitesse de pointe dans les lignes droites sans négliger

Si le circuit n’apparaît pas comme un challenge du point de vue du pilotage, il devrait en revanche offrir du spectacle aux spectateurs. Avec ses longues lignes droites, les voitures auront l’occasion de se rapprocher avec l’effet d’aspiration et les pilotes pourront ensuite porter des attaques lors des gros freinages qui suivront. Si l’on ajoute que les tracés urbains réservent traditionnellement des surprises, il n’est pas impossible que le premier podium de la saison nous offre une image surprenante à l’issue des 75 tours que comportera l’épreuve.

Voici les déclarations de Tony Cotman face à sa réalisation :
Deux des longues lignes droites sont précédées de virages relativement lents. Il y a des virages à 90 degrés intéressants à la fin d’entre elles, et à une occasion un virage plus serré. C’est un circuit exigeant qui peut produire des courses passionnantes. J’aime voire un circuit qui est exigeant envers les pilotes et qui peut leur permettre soit de prendre plusieurs trajectoires, soit de faire des erreurs.

Du côté des pilotes, Helio Castroneves a approuvé le dessin du circuit qui le verra courir devant son public et ne cache pas son enthousiasme :
Avec deux longues lignes droites, ce sera certainement rapide, et vous aurez certainement un challenge (ndlr : sur la mise au point). Sans aucun doute, ce sera une bonne course et les gens sont tellement excités à l’idée d’avoir une course d’IndyCar au Brésil.

Avec son entrée dans le calendrier de l’IndyCar, le Brésil ouvrira la saison d’un championnat majeur de monoplace pour la première fois depuis 1995 et la course d’Interlagos en Formule Un.

nunc venenatis felis risus eleifend eget velit, porta.