Saison 2010 : Présentation des équipes (1/11)

L’équipe :

La grande nouvelle de cette intersaison au sein de la Richard Childress Racing est la fermeture de l’écurie n°07. Casey Mears se retrouve donc sur la touche (il sera finalement au volant de la Chevrolet n°90 de la Keyed-Up Motorsports) et la RCR repasse donc à trois structures. C’est d’ailleurs ce qui faisait son succès depuis 2006.

La composition de la RCR en 2010 sera donc la suivante : Kevin Harvick dans la 29, Jeff Burton dans la n°31 et Clint Bowyer dans la 33. La RCR reste bien évidemment en Chevrolet. L’année dernière, Childress avait fait le ménage côté crew chiefs et on retrouvera les mêmes associations qu’en fin de saison dernière : Kevin Harvick sera donc associé à Gil Martin, Jeff Burton travaillera avec Todd Berrier alors que Clint Bowyer fera équipe avec Shane Wilson.

Au final, la Childress se retrouve une nouvelle fois avec une écurie très homogène. En terme de performances pures, Harvick, Burton et Bowyer sont en effet assez proches. Toutefois, avoir un pilote de pointe dans une écurie peut être un plus non négligeable, mais avoir trois pilotes performants est également un avantage.

Les objectifs :

En 2009, la saison de la RCR a été un bide complet : aucune victoire, aucune voiture en playoffs. Toutefois, avec le passage à trois structures, la RCR semble de nouveau pouvoir prétendre au chase, quelque soit le pilote. En analysant la saison passée de cette écurie, il semble néanmoins impensable que l’un de ses pilotes puisse jouer le titre la saison prochaine.

Pourtant, les pilotes peuvent y croire pour différentes raisons. Par exemple, Jeff Burton a terminé sa saison 2009 avec une série de quatre top-10 consécutifs, dont trois top-5. De même, entre la seconde course de Richmond et Miami, le champion 2008 de la NASCAR Nationwide Series n’a jamais fait pire que 21ème. Toutefois, Bowyer n’a signé aucun top-5 lors de cette série. C’est peut-être ce qui manque à ce pilote : le petit plus qui lui permettrait de signer des top-5 régulièrement plutôt que des top-10.

Quand à Kevin Harvick, sa fin de saison a été assez bonne mais un peu irrégulière. On peut cependant noter que le meilleur rookie de la saison 2001 n’a jamais été une référence dans le domaine de la régularité.

Au final, si la promesse d’un titre semble un peu osée pour la RCR, on peut tout de même penser que ses pilotes joueront la victoire plus souvent en 2010 et que le chase pour les trois pilotes est un objectif raisonnable. Mais la concurrence sera plus affutée que jamais.

sem, ante. libero ipsum mattis tempus id, dapibus suscipit accumsan