Saison 2010 : Présentation des équipes (7/11)

L’écurie :

Suite au départ de la Richard Petty Motorsports vers Ford, la Penske Racing sera la dernière écurie à aligner des Dodge Charger en 2010. Mais le capitaine a des raisons d’être confiant puisque Dodge n’est plus aussi largué que précédemment, en témoigne la quatrième place de Kurt Busch au classement général l’année dernière.

Le champion 2004 sera d’ailleurs toujours dans la célèbre Dodge n°2 aux couleurs de Miller Lite. Le changement majeur pour lui sera l’arrivée d’un nouveau crew chief, suite au départ de Pat Tryson vers la Michael Waltrip Racing, et c’est Steve Addington qui s’y collera. Pour rappel, Addington était associé avec Kyle Busch, le frère de Kurt, depuis début 2008, et les deux compères ont remporté 12 victoires à eux deux en moins de deux années.

Du côté de la n°12, on sait depuis la fin de saison dernière que c’est Brad Keselowski qui sera au volant de cette voiture. Le capitaine Roger Penske a revu pas mal de choses au niveau du personnel de cette écurie afin qu’elle puisse retrouver le niveau qui était le sien lors des grandes années de cette voiture lorsqu’elle était pilotée par Ryan Newman.

Enfin, pas de changements à prévoir pour Sam Hornish Jr., dont la progression en 2009 a été évidente malgré une inconsistance flagrante.

Les objectifs :

Les objectifs des différents pilotes Penske n’auront pas grand chose de commun pour la saison à venir. Pour Kurt Busch, l’objectif est bien évidemment le titre, ce qui semble tout à fait jouable au vue de sa saison 2009. Il faut espérer que la mayonnaise prendra tout de suite avec Addington.

Du côté de Brad Keselowski, on en est pas encore là. Si ses apparitions avec la Hendrick Motorsports ont été réussies, sa fin de saison dans la n°12 n’est pas du même niveau. Il faudra voir si le nouvel organigramme de cette structure se révèle performant. Mais à l’instar de Joey Logano la saison passée, il ne faudra pas attendre que Keselowski déplace des montagnes. 2010 sera une saison d’apprentissage, peut-être avec quelques coups d’éclat, mais parler de chase serait bien trop précipité, même si l’on sait que le talent est là.

Enfin pour Hornish, 2010 devra être dans la lignée de la saison passée, à savoir continuer sa progression tout en étant beaucoup plus régulier. Il faudra aussi éviter les accrochages, chose que n’a pas toujours réussi le triple champion IndyCar et vainqueur de l’Indy 500 2006.

consequat. vel, ut libero. commodo ut sit vulputate, dictum