Daytona 500 : les meilleures arrivées 2/5

2007 : Mark Martin y étais presque

Mark Martin est l’éternel second en NASCAR Sprint Cup Series. Cinq fois vice-champion, Mark Martin n’a jamais gagné la course la plus mythique du championnat, les Daytona 500. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. En vingt-cinq départs dans ‘The Great American Race’, Mark Martin n’a jamais fait mieux que deuxième, c’était en 2007.

A la fin de l’année 2006, Mark Martin annonce qu’il allait faire un calendrier partiel en 2007 et 2008 afin de s’occuper de son fils. Il en profitait également pour annoncer qu’il quittait la Roush Racing, pour rejoindre Chevrolet et la Ginn Racing.

Pour la première course avec sa nouvelle écurie, Mark Martin entrevoyait enfin la victoire aux Daytona 500 après être remonté de la vingt-neuvième place à la première lors des vingt derniers tours de l’épreuve. En tête à deux tours du but, Martin devançait Kyle Busch et parvenait à contenir ce dernier jusque dans le dernier virage du dernier tour. Mais la ligne extérieure emmenée par un très bon draft entre Kevin Harvick et Matt Kenseth était revenue à hauteur du leader.

Kyle Busch allait perdre le contrôle de sa Chevrolet n°5 et créer un gros accident, mais Martin et Harvick étaient passés sans encombre et malgré un survirage important dans le virage n°4, Mark Martin était encore devant le pilote de la Richard Childress Racing à quelques mètres de l’arrivée.

Mais le pilote de la Chevrolet n°29 allait passer dans les tous derniers mètres pour s’imposer avec deux centièmes d’avance sur Martin. Il s’agit de l’arrivée la plus serrée de l’histoire des Daytona 500, mais aussi le neuvième plus petit écart entre deux pilotes depuis l’instauration du chronométrage électronique en 1993.

Cette victoire était la première de la Richard Childress Racing aux Daytona 500 depuis le décès de Dale Earnhardt en 2001. C’était également la première victoire de cette équipe dans ‘The Great American Race’ depuis la victoire de ce même Earnhardt en 1998.

Kevin Harvick : “J’étais très excité à l’arrivée de la course et je savais que nous avions gagné. Je n’ai pas réalisé à quel point j’étais excité.”

Le top-5 de cette course :
1 Kevin Harvick Richard Childress Racing Chevrolet Monte Carlo SS 4 tours menés

2 Mark Martin Ginn Racing Chevrolet Monte Carlo SS 26 tours menés

3 Jeff Burton Richard Childress Racing Chevrolet Monte Carlo SS 0 tour mené

4 Mike Wallace Phoenix Racing Chevrolet Monte Carlo SS 0 tour mené

5 David Ragan Roush Racing Ford Fusion 0 tour mené.

ut Phasellus accumsan Praesent amet, adipiscing consectetur id