Daytona 500 : les meilleures arrivées 3/5

1999 : Gordon vs Earnhardt
En 1998, Dale Earnhardt avait enfin décroché la plus prestigieuse des victoires, la seule course qui lui manquait à son palmarès, les Daytona 500. En revanche, la saison avait été dominée par un homme : Jeff Gordon qui avec treize victoires décrochait son troisième titre en quatre ans.

A l’aube de la saison 1999, Gordon faisait toujours office de favori, surtout après avoir remporté le Shootout. La lutte entre Gordon et Earnhardt pouvait donc avoir lieu à Daytona. Cette lutte entre les deux pilotes était bien plus qu’une lutte entre deux champions, car Gordon était au sommet de son art, alors qu’Earnhardt bien qu’ayant sept titres et étant sur le déclin lors des dernières années n’en restait pas moins un formidable compétiteur. Cette course était un vrai passage de témoin entre les deux hommes.

Dans les derniers tours la lutte entre les deux hommes allaient être intense mais Dale Earnhardt n’allait pas mener le moindre tour et ce malgré l’aide de son équipier Mike Skinner. Gordon allait résister et s’imposer pour 128 millièmes d’avance sur Dale Earnhardt.

Jeff Gordon aura attendu les dix derniers tours pour remonter se positionner en tête. Le pilote de la Hendrick Motorsports passait sous la ligne jaune (NDLR : a l’époque cela était autorisé), pour dépasser Rusty Wallace pour la tête, mais au même moment, Ricky Rudd sortait de la voie des stands. Gordon força Wallace à remonter et passera entre les deux Ford pour prendre la tête.

Earnhardt tentera ensuite toutes les manœuvre possibles et imaginables pour prendre la tête à Gordon, en vain. Celui qui était surnommé le ‘Rainbow Warrior’ s’en allait décrocher son quatrième succès à Daytona, son second lors de ‘The Great American Race’.

Jeff Gordon : “Essayer de garder Dale Earnhardt derrière moi a été l’une des choses les plus difficiles que j’ai eues à faire dans une voiture de course. Il n’a pas arrêté de me mettre la pression à chaque tour. J’ai vraiment cru qu’il allait me dépasser. Remporter une course aussi prestigieuse de cette manière c’est très excitant. Surtout après avoir résisté à Dale Earnhardt de la sorte.”

Le top-5 de cette course :

1 Jeff Gordon Hendrick Motorsports Chevrolet Monte Carlo 17 tours menés

2 Dale Earnhardt Richard Childress Racing Chevrolet Monte Carlo 0 tour mené

3 Kenny Irwin Jr. Robert Yates Racing Ford Taurus 0 tour mené

4 Mike Skinner Richard Childress Racing Chevrolet Monte Carlo 31 tours menés

5 Michael Waltrip Mattei Motorsports Chevrolet Monte Carlo 0 tour mené.

et, Aenean sed id leo lectus mattis tempus facilisis