Johnson et Kahne remportent les Gatorade Duels

Gatorade Duel 1 :

En terminant quatorzième de cette Gatorade Duel, Michael McDowell était très heureux, car certes il n’avait pas gagné, mai il était le premier pilote hors du top-35 de cette épreuve et validait donc son billet pour les Daytona 500. L’autre qualifié de la couse est Max Papis.

Pour ce qui est de la victoire dans cette course, elle est revenue au quadruple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup Series, Jimmie Johnson. Ce dernier, malgré des pneumatiques plus usés que ces adversaires et une voiture de réserve, Johnson a réussi à résister à ses adversaires et notamment à Kevin Harvick pour cinq millièmes de secondes seulement.

Kyle Busch, Clint Bowyer, Regan Smith, Jamie McMurray, A.J. Allmendinger, Ryan Newman, David Ragan et Jeff Gordon complètent le top-10 de cette épreuve.

Michael Waltrip qui devait terminer parmi les deux premiers pilotes hors du top-35 pour garantir sa place aux Daytona 500 a été impliqué dans un accident en fin de course et est aller percuter assez violemment le mur intérieur. Le double lauréat de The Great American Race n’avait donc plus son destin entre ses mains et devait espérer que Scott Speed ou Bobby Labonte terminent parmi les deux premiers dans l’autre Gatorade Duel.

Gatorade Duel 2 :

Kasey Kahne a décroché sa première victoire lors d’une course à plaques de restriction et donc son premier succès lors d’une Gatorade Duel. Là encore, l’écart à l’arrivée entre les deux premiers a été infirme, puisque Tony Stewart, deuxième a terminé à seulement quatorze millièmes du pilote de la Richard Petty Motorsports.

Des pilotes qui devaient se qualifier au temps, c’est Mike Bliss qui a été le meilleur en treizième position alors que Scott Speed a pris la seconde place qualificative. De fait, Michael Waltrip devenait qualifié de part son temps en qualification.

Le top-10 de cette course est composé de Juan Pablo Montoya, Kurt Busch, Elliott Sadler, Martin Truex Jr., Joey Logano, Marcos Ambrose, David Reutimann et Brian Vickers.

Parti depuis la pole position, Dale Earnhardt Jr. a connu des problèmes de pneumatiques en fin d’épreuve et s’est classé vingt-septième.

felis Aliquam eget ut velit, leo luctus Praesent ut Nullam