Jimmie Johnson remporte les Auto Club 500

La boucle s’est bouclée pour Jimmie Johnson, qui avait remporté sa première course de NASCAR Sprint Cup sur l’Auto Club Speedway en 2002 et qui dimanche soir à décroché sa cinquième victoire sur le circuit de 2 miles, sa 48ème en carrière – égalant ainsi le n°48 qu’il porte sur sa Chevrolet de la Hendrick Motorsports.

Après avoir récupéré la tête du peloton suite à une série de ravitaillements, le quadruple champion en titre de la NASCAR a résisté à Kevin Harvick pendant les 20 derniers tours sous drapeau vert. Pourtant Harvick avait réussi à revenir sur Johnson avant qu’une touchette avec le mur au 246ème tour ne le ralentisse.

Jeff Burton a terminé troisième devant Mark Martin et Joey Logano. Kurt Busch, Matt Kenseth, Clint Bowyer, Tony Stewart et Greg Biffle ont complété le Top-10 de cette deuxième épreuve de la saison.

Grâce à cette victoire, Johnson rejoint Herb Thomas à la 12ème place des pilotes comptant le plus de victoires en carrière et le champion a une nouvelle fois démontré qu’il savait rebondir après sa 35ème place de la semaine dernière aux Daytona 500.

La séquence clé de la course s’est déroulée au tour 223 quant Brad Keselowski est parti en tête à queue au volant de sa Dodge dans le virage n°4 avec un contre avec la Toyota de David Reutiman, déclenchant le sixième et dernier drapeau jaune de la journée. Johnson était à son stand au moment où la NASCAR a neutralisé la course, mais a réussi à devancer le pace car sur la ligne de chronométrage à la sortie de la pit lane.

Quand toutes les autres voitures dans le tour du leader ont ravitaillé sous drapeau jaune, Johnson a hérité de la tête du peloton et la conservée jusqu’au restart au tour 231.

Kevin Harvick:
“Ils sont très bons, mais ils sont aussi très très chanceux. Ils ont un fer à cheval en or collé à leur cul, il n’y a aucun doute là-dessus.”

Jimmie Johnson ne cache d’ailleurs pas le fait qu’il a eu de la chance:
“Aujourd’hui la chance était de notre côté. Nous sommes rentré au stand et il y a eu une neutralisation ce qui nous a mis en tête du peloton. Nous avons perdu la main dans la deuxième partie de la course. Nous pouvions faire quelque chose, mais il y avait un paquet de gars devant nous et cela aurait été difficile de les dépasser.”

“Je ne vais pas vous mentir – c’est parce que nous étions dans les stands que nous nous sommes retrouvés devant. Mais la voiture s’est enfin bien comportée. La 29 (Harvick) revenait très fort sur nous, mais quand elle a touché c’était terminé.”

“Oui nous avons eu de la chance aujourd’hui, mais ce n’est pas chance qui vous permet de remporter quatre championnat et 48 courses.”

Si la poursuite de Harvick sur Johnson a été intense, celle de Burton sur son coéquipier de la Richard Childress Racing et nouveau leader du classement général n’a pas été mal non plus.

Jeff Burton:
“Je restait à l’intérieur parce que s’il (Harvick) avait glissé, j’aurai passer. Mais avec moi à l’intérieur et lui à l’extérieur aucun de nous deux ne ralentissait. Il était sur sa meilleure trajectoire et moi sur la mienne.”

“Nous pouvions revenir tous les deux sur Johnson. Le comportement de la voiture s’améliorait à chaque tour et je crois que c’était également le cas pour Harvick. Je pensais vraiment qu’il allait gagner la course.”

Mais la touchette avec le mur a mis fin aux espoirs de Harvick. La Chevrolet n°29 a glissé contre le mur extérieur juste après que Johnson soit passé sur la trajectoire extérieure pour bloquer le retour de Harvick.

Kevin Harvick:
“J’ai touché le mur juste assez pour assez pour endommager l’aile avant. Vous savez, s’il n’était pas passé sur la trajectoire extérieure, j’aurais facilement pris l’avantage. Il a fait ce qu’il devait faire pour garder sa place.”

A noter que des problèmes de moteur ont écarté de la course Juan Pablo Montoya, Martin Truex Jr., Ryan Newman et Marcos Ambrose. Bien qu’il doive finalement sa victoire à un coup de chance, Johnson a mené 101 tours – record de la course.

Le poleman des Auto Club 500 et vainqueur des derniers Daytona 500 Jamie McMurray a terminé 17ème sans jamais s’être montré menaçant dans la lutte pour la victoire.

Au classement général, nous retrouvons maintenant Kevin Harvick en tête avec 19 points d’avance sur Clint Bowyer. Greg Biffle, Jamie McMurray et Jeff Burton complètent le Top-5. Avec sa victoire Johnson a gagné 23 places et est maintenant 12ème.

porta. id libero. eleifend dictum commodo Donec