Regan Smith espérait mieux ce week-end en NASCAR

Dix-neuvième de la course et auteur d’une prestation solide, Regan Smith aurait pu être satisfait à la descente de sa voiture dimanche en fin d’après-midi après les Auto Club 500, pourtant l’ancien pensionnaire de la Dale Earnhardt Incorporated – qui n’a toujours pas le moindre top-10 en NASCAR Sprint Cup Series depuis le début de sa carrière en 2007 – s’est montré assez déçu par le résultat.

Regan Smith : “Ça pouvait et ça aurait dû être mieux. Nous pouvions légitimement viser le top-10 car j’étais parmi les dix premiers lorsque j’ai raté mon dernier arrêt au stand – NDLR : il n’a pas réussi à s’arrêter à son emplacement – ce qui nous a énormément pénalisé.”

Ryan Coniam, le chef d’équipe de Regan Smith à la Furniture Row Racing a parfaitement géré la stratégie et l’arrivée de la pluie. La Chevrolet n°78 était ainsi dans le top-10 au restart du deux-centième tour. Lorsque Brad Keselowski a déclenché le dernier drapeau jaune de la journée au tour 225, Smith était septième et aspirait donc à décrocher une place parmi les dix premiers à la régulière.

Lors de la neutralisation, Smith avait prévu de prendre quatre pneumatiques neufs et de refaire le plein de carburant. Arrivé en glissade à son emplacement la Chevrolet n°78 devra être reculée afin d’être dans son emplacement et de permettre aux mécaniciens d’effectuer le ravitaillement en toute légalité.

Regan Smith : “Aucun doute, cela nous a coûter des places sur la piste. De plus nous avons pris quatre pneumatiques neufs là où certaines écuries n’en ont pris que deux. Une fois toutes ses places perdues, il a été difficile de remonter car dans le peloton l’air est sale. Dans les derniers tours, la voiture était sous-vireuse ce qui n’arrangeait rien.”

A trois tours de la fin, Smith passera l’un des quadruples champions de la série, Jeff Gordon pour prendre la dix-neuvième place.

Ryan Coniam : “Il faut oublier ce qui est arrivé en fin de course. Nous avons fait un travail incroyable lors de cette course. Nous avons montré que nous avions du potentiel. Nous avons encore beaucoup de choses en réserve et cela va aller en s’améliorant. Toute l’équipe est impatiente de disputer les prochaines courses.”

Qualifié vingt-deuxième, Regan Smith est resté patiemment dans le milieu du peloton tout au long de la course avant de faire son effort dans les soixante dernières boucles.

Regan Smith : “En début de course nous avions des problèmes d’équilibre mais Ryan a effectué de bons ajustements. Quand vous êtes dans le top-10 avec Jimmie Johnson ça motive toute l’équipe et ça montre qu’il y a du potentiel dans cette écurie. Après l’accident de Daytona nous avions besoin d’un bon résultat pour lancer correctement notre saison et nous l’avons.”

Même si le résultat n’est peut-être pas aussi bon que ce que la Furniture Row Racing pouvait espérer à une vingtaine de tours du but cela démontre que l’association des châssis fournis par la Richard Childress Racing et des moteurs fournis quant à eux par la Hendrick Motorsports fonctionne. Il reste cependant à confirmer dès ce week-end sur un autre ovale rapide : le Las Vegas Motor Speedway, avec pourquoi pas le premier top-10 dans la jeune carrière de Regan Smith.

commodo Donec facilisis quis, vulputate, Phasellus consequat. eget dolor. Donec libero