Victoire pour Busch, vengeance pour Edwards

Kurt Busch a remporté deux courses dimanche, les Kobalt Tools 500 et les Carl Edwards 25. Dans une course qui a dépassé de 16 tours – presque 25 miles – sa distance initiale, Busch a profité d’un excellent restart lors du deuxième green-white-checkered-flag pour prendre définitivement l’avantage et s’imposer avec 0.482 seconde d’avance sur Matt Kenseth.

Les officiels ont été obligé d’utiliser le nouveau règlement des multiples green-white-checkered-flag après que Carl Edwards ait décidé de se venger sur Brad Keselowski pour un incident survenu en tout début de course.

Juan Pablo Montoya, très rapide durant toute la course et qui revenait très fort sur Busch à la fin des 325 tours, a terminé troisième. Il a perdu toute chance de se battre pour la victoire lorsqu’Edwards a percuté la Dodge n°12 de Keselowski dans la ligne droite avant et l’a envoyé en l’air dans le tour 323.

La voiture de Keselowski a atterri sur le toit avant de basculer sur le côté droit et de glisser dans le virage n°1. Après une neutralisation et un gros nettoyage de la piste, la NASCAR a relancé la course au tour 332 sans pénaliser Edwards. Busch avait alors récupéré la tête sur Clint Bowyer, qui avait profité d’un changement de deux pneus seulement au 324ème tour pour marquer 5 points de bonus.

Avant que Busch ne puisse voir le drapeau blanc, un accident dans le virage n°3 a impliqué sept voitures, forçant les officiels à neutraliser la course pour la 11ème de la journée et offrant aux fans un deuxième green-white-checkered.

L’agression d’Edwards sur Keselowski est en fait une vengeance d’un accident au 40ème tour dans le virage n°2, dans lequel Edwards considère que le jeune pilote ne lui a passé laissé assez de place. Suite à ce accident, Edwards a passé 150 tours dans son garage pour réparer la Ford n°99.

Carl Edwards:
“Brad sait très bien ce qu’il y a entre nous. Le plus effrayant c’est que sa voiture s’est envolée. Ce n’est pas ce que je voulais. Je ne m’attendais pas à cela. Nous sommes des pilotes et nous devons nous respecter. Je suis très concerné par la sécurité des personnes et j’aurai préféré que cela ne se passe pas comme çà. Je suis content qu’il n’ait rien. Nous allons nous retrouver sur la piste et peut-être que nous n’aurons plus jamais d’incidents ensemble. Ce sera la meilleure chose pour nous deux.”

L’accident, alors que Keselowski était sixième, ressemble fortement à celui ayant impliqué les deux pilotes en avril à Talladega, quand Keselowski avait essayé de défendre sa place à l’intérieur et s’était imposé après que la Ford n°99 d’Edwards se soit envolé dans les grillages, blessant huit spectateurs.

Brad Keselowski à propos de l’accident au 40ème tour:
“Il a coupé devant moi lors d’un restart, j’ai levé le pied, mais pas assez vite pour lui apparemment. J’ai levé le pied pour le laisser passer, mais il était déjà là. Je ne sais pas ce que j’aurais pu faire de plus. Je me suis excusé, mais je ne pouvais rien faire dans cette situation. Revenir en piste et sortir quelqu’un volontairement c’est vraiment pas cool. Il aurait pu tuer quelqu’un dans les tribunes. C’est un peu ironique que se soit moi qui dise cela, mais au moins moi je ne l’avais pas fait exprès à Talladega.”

“J’ai hâte de voir comment la NASCAR va réagir à cela. La balle est dans leur camp. S’ils permettent aux pilotes de sortir les autres à des vitesses aussi élevée, nous allons finir par blesser quelqu’un, soit dans les voitures, soit dans les tribunes.”

Cette victoire est la 21ème en carrière pour Kurt Busch et sa première avec son nouveau crew chief Steve Addington, qui a rejoint la Penske Racing durant l’inter-saison après avoir travaillé avec le frère de Kurt, Kyle, et remporté 12 victoires en 2008 et 2009 avec la Joe Gibbs Racing.

Kurt Busch:
“Avec Steve Addington et toutes ses nouvelles idées, je ne savais pas comment cela allait se passer et si cela marcherait vite. Mais lors des restart aujourd’hui, la voiture était intouchable.”

Le quatrième à l’arrivée Kasey Kahne a mené la plus grand nombre de tours (144), mais sa voiture est devenu difficile à conduire en fin de course. Paul Menard a terminé cinquième devant AJ Allmendinger, qui permet à la Richard Petty Motorsports de décrocher un triplé 4-5-6, le meilleur résultat de l’équipe depuis le passage de Dodge à Ford l’année dernière.

Brian Vickers, Greg Biffle, Kevin Harvick et Scott Speed ont complété le Top-10.

A noter que Dale Earnhardt Jr. a rattrapé deux tours perdus sur les leaders lors des deux dernières neutralisations avant de terminer 15ème. Il est 13ème du classement général à sept points de la 12ème place, synonyme de qualification pour les playoffs.

Au classement général, Harvick conserve la première place et compte maintenant 26 points d’avance sur Kenseth et 59 sur Biffle.

Le quadruple champion de la NASCAR, Jimmie Johnson, tout comme ses coéquipiers de la Hendrick Motorsports ont rencontré des problèmes de pneumatiques. Il a réussi à limiter les dégâts et a terminé 12ème.

tristique felis sit nec elementum in et, pulvinar velit, amet, vulputate,