Kevin Harvick est en grande forme

A la lutte pour le top-35 l’année dernière, Scott Speed et Paul Menard se retrouvent aujourd’hui dans le chase virtuel, ce qui représente une sacrée progression. Kevin Harvick n’est pourtant pas mal non plus dans ce domaine. Rappelez-vous l’année dernière, l’actuel leader du championnat finissait à une anonyme 19ème place en décrochant une place dans le top-20 lors de la toute dernière course de la saison.

Mais aujourd’hui, la RCR est de retour devant et la double champion Nationwide en est le grand bénéficiaire. Avec Matt Kenseth et Greg Biffle, Harvick est le seul pilote à avoir terminé quatre fois dans le top-10 en quatre épreuves. Il a également empoché vingt points de bonus, soit autant que l’année dernière… Mais n’a pas mené à toutes les courses, contrairement à Clint Bowyer et Kyle Busch.

Pour commencer sa saison, Harvick a remporté le Bud Shootout, épreuve hors championnat, sans disputer la moindre séance d’essais puisqu’il était grippé. Aux Daytona 500, il avait la meilleure voiture mais le dernier green-white-checkered aura eu raison de lui.

Lors des Auto Club 500, Harvick aurait pu s’imposer s’il n’avait pas été frotter le mur alors qu’il allait dépasser Jimmie Johnson. A Las Vegas, il signe une nouvelle seconde place mais avec plus de difficultés. Enfin, il a été complètement hors du coup à Atlanta (11,1% de tours dans le top-15 et position moyenne en course de 23ème). Toutefois le pilote RCR a su profiter des évènements de course pour signer une neuvième place miraculeuse.

La NASCAR arrive maintenant à Bristol, un circuit sur lequel Harvick s’était imposé en 2005. Ses chances de victoires ici sont réelles puisque le meilleur rookie de la saison 2001 est un excellent pilote de short tracks. Il devrait également être à son aise à Martinsville et Phoenix.

En plus de signer sa première victoire de l’année, Harvick signerait son premier succès depuis les Daytona 500 2007, soit un joli score de 111 courses sans victoire. Il faut également rappeler que le pilote Chevrolet ne s’est jamais imposé avec la COT lors d’une épreuve officielle. Mais en s’imposant déjà cette année en Nationwide et en Truck, il a prouvé qu’il savait toujours gagner. Reste à le faire dans la division la plus importante de la NASCAR.

quis, dolor lectus facilisis venenatis et, tristique in