Juan Pablo Montoya va-t-il y arriver un jour ?

Vainqueur de la course routière de Sonoma en juin 2007, pour sa première participation à une course routière en NASCAR Sprint Cup Series, le palmarès de Juan Pablo Montoya est resté vierge depuis, ce n’est pourtant pas faute d’avoir été en lice pour la gagne à plusieurs reprises.

L’an dernier, Juan Pablo Montoya a réalisé sa saison la plus aboutie depuis ses débuts en NASCAR Sprint Cup Series. Même s’il n’a pas gagné de course, il s’est qualifié pour le Chase pour la toute première fois de sa carrière.

Cependant Montoya pouvait espérer remporter des courses en 2009. Tout d’abord à Indianapolis où il était dominateur avant de commettre un excès de vitesse dans les stands, erreur qui allait lui coûter très cher.

Quelques semaines plus tard sur l’ovale du New Hampshire, pour l’ouverture du Chase, Montoya se montrait trop tendre avec Mark Martin en ne souhaitant pas le pousser. Il reconnaîtra lui même après la course avoir commis une erreur et qu’il ne se ferait plus avoir.

Le début de saison 2010 de Montoya n’était pas excellent, loin de là. Atlanta, ovale sur lequel il a régulièrement brillé devait lui permettre de se relancer. Si l’objectif est atteint avec sa troisième place sous le drapeau à damier le Colombien peut une nouvelle fois nourrir de gros regrets.

Même si l’ancien pensionnaire de la Formule 1 n’avait pas la meilleure voiture lors des Kobalt Tools 500, il était très bien placé. Et l’avant-dernière neutralisation lui a permis de revenir dans le pare-chocs des leaders.

Mais voilà, il allait se rater à l’accélération du dernier restart, hypothéquant ainsi toutes ses chances de victoires. Il sauvera cependant une troisième place qui lui permet de remonter en vingt-et-unième position.

Toutes ces erreurs commencent donc à coûter cher au Colombien et nul doute qu’il va avoir à cœur de vouloir remporter une victoire en Cup, qui selon toute vraisemblance devrait en appeler d’autres.

A Bristol Montoya tentera d’améliorer ses statistiques, puisque sur cet ovale du Tennessee il ne compte qu’un top-10 en six participations. Il n’a d’ailleurs terminé que deux épreuves dans le tour pour une place moyenne à l’arrivée de 19,5.

libero dictum ut lectus ut et,