50ème victoire en NASCAR pour Johnson

Dimanche sur le Bristol Motor Speedway, Jimmie Johnson – le dernier pilote que Kurt Busch voulait voir s’imposer – a remporté sa 50ème course de NASCAR Sprint Cup en carrière lors des Food City 500.

Avec un changement de quatre pneus lors de son dernier ravitaillement au 484ème des 500 tours et après avoir hérité de la ligne extérieur lors du restart au tour 491, Johnson n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Lors du restart, le quadruple champion de la NASCAR à rapidement dépassé quatre voitures avec seulement deux pneus neufs pour finalement prendra l’avantage sur Tony Stewart au tour 494.

Busch, qui avait mené 278 tours avant de terminer troisième, est reparti cinquième lors du dernier restart. Mais malheureusement pour lui, il s’est retrouvé sur la trajectoire intérieure et a été bloqué par Matt Kenseth et Carl Edwards. Il n’a pu qu’assisté au travail de Johnson à l’extérieur qui a dépassé Greg Biffle – quatrième – et Stewart.

Jimmie Johnson:
“Nous l’avons fait les gars !”

Cette victoire est la première de Johnson sur le short track de 0.533 mile où le champion n’a jamais vraiment été en réussite. C’est également le troisième succès de Johnson en cinq courses cette saison. Avec 50 victoires à son actif, Johnson rejoint Junior Johnson et Ned Jarrett à la 10ème place des pilotes les plus victorieux dans l’histoire de la NASCAR.

Jimmie Johnson:
“Nous avons travaillé si dur pour çà ! Je pensais que nous étions en difficulté, mais ces quatre pneus neufs ont tout changé. Je me suis retrouvé à l’extérieur et cela m’a beaucoup aidé. Je suis si fier de cette équipe. Je suis si fier d’avoir atteint ce seuil, nous avons accompli quelque chose de grand. Nous étions loin du compte ici depuis des années. Nous avons travaillé et cela a marché aujourd’hui.”

Avec cette victoire Johnson a également rappelé à tous ses adversaires qu’il était plus jamais un candidat sérieux à sa propre succession en fin de saison avec peut-être un cinquième titre de suite.

Jimmie Johnson:
“Vous avez, il reste encore beaucoup de courses avant la fin de la saison. Il n’y a aucun doute là-dessus. Mais quand vous commencez à gagner sur des circuits où vous n’êtes pas censé le faire, les autres vont devoir se méfier, même la n°2 qui ne voulait pas nous voir gagner.”

Cette dernière petite remarque est destinée à Kurt Busch qui avait lancé une sorte de campagne disant “N’importe qui, mais pas la 48”.

Kurt Busch:
“J’aurais préféré perdre face à n’importe lesquelles des 41 autres voitures que la 48. Je pensais que nous allions les battre. J’ai tout donné aujourd’hui, mais cela n’a pas été suffisant. C’est vraiment dommage ne pas s’être imposé. Nous avions la meilleure voiture de la course surtout sur les longs runs. Dès le départ nous étions dans le coup et les réglages de Steve Addington n’ont fait qu’améliorer les choses.”

Kenseth a terminé la course à la cinquième place et ne compte maintenant plus qu’un point de retart sur le leader du championnat Kevin Harvick (11ème dimanche à Bristol). Avec sa victoire, Johnson a gagné une place au classement et pointe désormais à la troisième place à 14 points d’Harvick.

Le poleman Joey Logano a rapidement perdu trois tours à cause de problèmes de pneumatique avant de terminer 27ème.

Malgré une pénalité pour vitesse excessive dans les stands Dale Earnhardt Jr. a réussi à remonter à la septième place et est maintenant huitième du championnat à 153 points du leader.

Mark Martin est le gros perdant du week-end. Il a été une des 13 victimes du “Big One” au tour 341. Il a finalement terminé 35ème et ainsi perdu neuf places au classement général où il est maintenant 16ème.

consequat. venenatis Sed efficitur. porta. venenatis, risus