Plus de traînée donc moins de vitesse

Les équipes de la NASCAR Sprint Cup Series ont effectué bon nombre de simulations afin de savoir comment les voitures allaient réagir avec le passage de l’aileron arrière au spoiler. Mais, même si les simulations sont le plus proche possible de la réalité, rien ne remplace les tests et les courses pour se faire une idée plus précise. C’était donc le but des deux journées organisées par la NASCAR sur le Charlotte Motor Speedway.

Du fait de l’interdiction des essais – afin de réduire les coûts – sur toutes les pistes accueillant une course de NASCAR dans l’une des trois série nationales de la NASCAR, les deux jours organisés par la NASCAR à Charlotte valent de l’or pour toutes les équipes. La NASCAR a été dans l’obligation d’ajouter ces essais du fait de l’arrivée du spoiler à la place de l’aileron arrière. Le spoiler a une longueur de 163,83 centimètres pour une hauteur de 10,16 centimètres et est positionné avec un angle de 70° sur l’arrière des voitures. Comme nous vous l’annonçons depuis quelques temps, c’est à Martinsville ce week-end que le spoiler sera de retour.

Kurt Busch : “Je m’attendais à une voiture un peu plus survireuse du fait du spoiler. Aujourd’hui nous étions plutôt survireur. Lorsque votre voiture est stable c’est déjà une très bonne base de départ. Les choses ne sont pas vraiment différentes, hormis du côté de la traînée qui est beaucoup plus importante dans les lignes droites.”

Selon Kurt Busch, l’augmentation de la trainée et la stabilité des voitures étant accrue, cela facilitera les passes d’armes côte à côte. Les tours moteurs ont également diminué puisqu’ils sont passsés de 9400 à 9200 tours par minutes. C’est Juan Pablo Montoya qui a signé le meilleur temps lors de la première séance du mardi en 185,976 mph. A titre de comparaison, la pole position 2009 des Coca-Cola 600 avait été signée par Ryan Newman en 188,475 mph.

Derrière le Colombien, c’est un ancien pilote de monoplace qui s’est illustré, Sam Hornish Jr. au volant de sa Dodge en 185,893 mph, alors que David Reutimann a réalisé le troisième chrono en 185,861 mph. Toujours à l’aise sur cette piste, Brian Vickers a décroché le quatrième temps en 185,822 mph alors que Jamie McMurray complète le top-5 en 185,637 mph.

Kurt Busch : “La voiture semble stable ce qui est la meilleure chose. Nous avons énormément de choses à changer sur la voiture. Nous ne verrons probablement pas des vitesses plus élevées mercredi. Nous devons tout analyser afin d’avoir une bonne base de données.”

Toutes les écuries engagées à temps complet, exceptées celles qui n’ont pas l’argent pour courir cette semaine, étaient présentes à Charlotte.

Kasey Kahne : “C’est un gros coup de pouce pour toutes les équipes. Vous pouvez essayer des choses qui marcheront aussi au Texas le mois prochain et sur d’autres pistes. C’est un gain pour toutes les voitures. C’est la première fois que je conduis avec le spoiler sur les nouvelles voitures. La vitesse est plus faible, mais la traînée plus importante. La voiture est un peu coincée dans les virages mais les pneumatiques sont légèrement différents cette année ce qui pourrait probablement apporter quelques changements.”

Outre le spoiler, la NASCAR a également décidé d’introduire une nouvelle réglette sur la lunette arrière. Cette réglette de 8,9 centimètres de hauteur partira de la base de la lunette arrière jusqu’à vingt centimètres du spoiler.

Kevin Harvick : “Je ne sais pas pourquoi vous voulez qu’il soit plus court, car il produit également de l’appui.”

Le pilote de la Richard Childress Racing a également confirmé qu’il avait passé son temps à travailler sur les données collectées par les logiciels de simulation de son écurie.

Kevin Harvick : “Il était faux de penser que tout aller changer avec l’arrivée du nouveau spoiler. La voiture a plus de grip, mais c’est tout.”

L’ovale de Charlotte n’a pas été choisi au hasard pour ces tests. D’un développement d’un mile et demi, il s’agit du type d’ovale le plus utilisé tout au long de l’année. De plus cet ovale de la Caroline du Nord accueille deux des épreuves les plus importantes de la saison, le All-Star, une course hors championnat, et les Coca-Cola 600, la course la plus longue de l’année. Ces deux épreuves se suivront à une semaine d’intervalle au mois de mai.

Kurt Busch : “Nous allons travailler sur les petits runs en pneumatiques froids ainsi que sur les longs runs. Lorsque nous venons au moins de mai, nous avons le All-Star qui est une course au million de dollars et une épreuve de 600 miles qui payent bien pour ce qui est des points pour le championnat.”

Goodyear ayant déjà organisé des tests de pneumatiques au Texas et à Darlington, certains pilotes – dont Kurt Busch – avaient déjà pu tester la voiture avec le nouveau spoiler.

mi, id venenatis, consectetur adipiscing ante. lectus Donec at ipsum nec