Effet minime du spoiler à Martinsville

L’ovale de Martinsville est le plus petit et le plus plat visité par la NASCAR Sprint Cup Series, les vitesses atteintes sont donc assez faibles ce qui explique que l’introduction du spoiler n’apporte pas de grand changement par rapport à l’aileron arrière qui était présent depuis 2007.

Double champion NASCAR Sprint Cup Series en 2002 et 2005, Tony Stewart a clairement affirmé que le spoiler n’avait aucun impact à Martinsville.

Kevin Harvick : “Les vitesses atteintes à Martinsville sont faibles. Il est difficile de juger. Je pense que le Texas, dans trois semaines, sera le premier endroit où l’on pourra voir une différence par rapport à l’aileron.”

Jimmie Johnson : “L’aileron ne vous bloque plus la vue tant devant que dans le rétroviseur intérieur.”

De son côté Kurt Busch ne sait pas dire si la visibilité est meilleure ou tout simplement différente.

Kurt Busch : “C’est juste quelque chose que vos yeux essayent de voir.”

vel, elit. fringilla ut risus. libero. id, ipsum vulputate, Phasellus leo.