St.Petersburg : faits et déclarations d’après course

Faits :
Will Power a réalisé pour le moment un score parfait après s’être imposé dans les deux premières courses de la saison. Après Sao Paulo, Power a mis un point d’honneur à franchir la ligne d’arrivée en vainqueur après avoir dominé de la tête et des épaules l’ensemble des séances d’essais et les qualifications.

C’est la deuxième fois de sa carrière qu’il s’impose depuis la Pole Position. Auparavant il avait déjà réussi cette performance à Edmonton en 2009.

Sa victoire est la troisième de sa carrière. La dernière fois qu’un pilote a gagné les deux premières courses de la saison remonte en 2001, lorsque Sam Hornish Jr s’était imposé à Phoenix et Homestead.

Pour l’écurie Penske, cette victoire est sa 37ème en IndyCar depuis qu’elle est régie par l’IRL.

C’est également la quatrième victoire du Team Penske sur le tracé urbain de St. Petersburg. Helio Castroneves a gagné en 2006 et 2007 tandis que Ryan Briscoe a soulevé le trophée du vainqueur en 2009.

Justin Wilson a pris la deuxième position. C’est la meilleure arrivée de l’écurie Dreyer & Reinbold depuis la victoire du co-propriétaire Robbie Buhl en 2000 sur le Walt Disney World Speedway.

Les deux autres monoplaces du Team Penske ont complété le top-4. Briscoe, vainqueur sur cette piste l’année passée a gagné 16 positions pour terminer sur le podium. Il est devenu le pilote qui a gagné le plus de places pendant la course pour atteindre le podium.

Le sixième Honda Grand Prix de St. Petersburg a été reporté de 18 heures suite à des trombes diluviennes. La piste était parfois couverte de 10cm d’eau. De plus les éclairs mettaient en danger la sécurité des spectateurs.

La course a vu un record de dix changements de leader. Huit pilotes différents se sont échangés la tête de la course.

Power déjà Poleman, a mené le plus grand nombre de tours en courses avec 50 boucles. Il a récupéré ainsi les trois points bonus attribués pendant le week-end : un pour la Pole Position, deux pour le plus grand nombre de tours en tête. Au championnat l’Australien possède désormais 44 unités d’avance sur Ryan Hinter-Reay qui a pris la 11ème place hier.

Le champion en titre, Dario Franchitti est passé de la 11ème position à la cinquième en seulement 11 tours. Il a dépossédé Alex Tagliani d’un top-5 pour sa deuxième course avec la toute nouvelle écurie FAZZT Race Team.

Danica Patrick a enregistré son meilleur résultat sur un circuit routier et urbain depuis Long Beach 2009 où elle avait pris la quatrième place.

Pour sa première course de la saison, Graham Rahal a fait honneur à la confiance que lui a accordé Sarah Fisher. Parti depuis la 16ème place sur la grille, le jeune Américain a taillé sa route pour arracher un top-10 en finissant neuvième.

Du côté des rookies, Mario Romancini est le meilleur représentant de la classe débutante après avoir fini 13ème. Dès la prochaine course il accueillera son coéquipier, un rookie également en la personne de Bertrand Baguette.

Déclarations :
Will Power :C’est tout simplement génial. C’est la première année de l’équipe et nous sommes là pour gagner le championnat. Des arrêts aux stands parfaits. Un week-end parfait, la Pole et la victoire. Nous ne pouvions pas faire mieux que ça. » (A propos de son dépassement sur Viso pour la tête) : « Je savais qu’il devait économiser du carburant, mais il a eu un problème. C’était très serré. Je ne voulais pas rester blotti derrière lui parce que Wilson arrivait. J’ai choisi un côté et j’y suis allé.

Justin Wilson :Dans ce dernier relai, nous étions à fond. On poussait très fort. Tout le monde chez Dreyer & Reinbold a fait un superbe travail dans le dernier arrêt. A partir de ce moment, j’essayais de mettre Will sous pression. Je l’ai vu partir un peu en glisse, mais ce n’était pas suffisant.

Ryan Briscoe :Les qualifications ont été déplorables pour nous. Je pense que nous avons sous-estimé la concurrence. Nous avions juste les mauvais pneus en qualifications. Nous savions que nous avions une super voiture pour la course. Nous avions un plan pour la course. On allait faire l’inverse des leaders, se mettre hors-séquence et ça a fonctionné à merveille pour nous. Après le Brésil (ndlr : son accident dans les derniers tours alors qu’il était en tête) je me disais de me calmer.

Dan Wheldon : (Quand avez-vous senti quelque chose casser ?) “Au moment du freinage. Je pense que nous roulions très bien, nous avions une bonne stratégie. Ces choses arrivent en sport mécanique.” (Etes-vous indemne ?) “Rien de méchant. C’était juste l’un de ces gros chocs. Je dois juste m’excuser auprès de KVRT pour avoir heurté Mario.

Scott Dixon :La voiture était fantastique. J’ai fait une erreur en tapant Sato (ndlr : en début d’épreuve). Nous avons refait notre retard. J’ai pris trop à l’intérieur à l’intérieur du virage 9, j’ai tapé le mur et il m’a envoyé à l’extérieur. C’était juste deux erreurs de ma part.

suscipit at Lorem sem, leo. consequat. lectus libero. dolor eleifend fringilla mattis