La rivalité Gordon / Kenseth est de retour !

La dernière image que tout le monde a en mémoire avec Jeff Gordon et Matt Kenseth remonte à mars 2006 et la fameuse « Poussée » sur le Bristol Motor Speedway. Pour mémoire, lors du dernier tour de cette course, Kenseth avait envoyé Gordon dans le mur. Dans les stands après la course, Kenseth s’était ensuite rapproché de Gordon pour discuter et ce dernier l’avait violemment repoussé.
Cette image marquait le début d’une nouvelle rivalité.

Au mois de juillet de cette même saison 2006, Gordon avait pris sa revanche sur le Chicagoland Speedway. Kenseth était en tête de la course avec quatre tours restant devant Gordon. Le pilote de la Chevrolet n°24 avait alors percuté la Ford de Kenseth l’envoyant en tête à queue. Les choses semblaient donc réglées entre les deux hommes.

Et bien lundi sur le Martinsville Speedway, leur rivalité à refait surface pour la plus grande joie de Denny Hamlin. Lors du dernier restart de la course avec Gordon en tête, Kenseth l’a bumpé pour l’envoyer sur la trajectoire extérieure. La tête du peloton et tout espoir de victoire se sont envolés d’un seul coup pour le quadruple champion de la NASCAR. Gordon a tout de suite réagi et fait ce qu’il pensait devoir faire.

Cette fois il n’a pas attendu plusieurs mois pour prendre sa revanche et a poussé Kenseth en dehors de la trajectoire quelques centaines de mètres plus tard.

Jeff Gordon :
« La façon dont il s’est comporté avec moi n’est pas quelque chose que j’aurai fait. Mais nous avons tous nos hauts et nos bas. Je pensais que nous en avions terminé tous les deux. Je ne pensais pas qu’il restait encore un contentieux entre nous. Si quelqu’un me pousse, je le pousse. Il m’a poussé, je n’avais donc pas d’autre choix. Un pilote qui se comporte comme cela ne mérite pas la victoire. »

Matt Kenseth :
« Cela n’a rien à voir avec ce qu’il devait ou ne devait pas faire. Jeff m’a tout simplement sorti. La lutte est devenue plus virile en fin de course c’est tout. Après ma petite poussette nous nous serions retrouvés côte à côte dans les virages trois et quatre avec lui à l’extérieur ce qui était d’ailleurs un avantage. Cela n’était donc pas très grave. Au lieu de continuer à se battre il a décidé de me sortir de la trajectoire en sachant très bien que cela allait me mettre en difficulté dans le virage suivant. »

A l’arrivée, Kenseth a perdu très gros durant cette course. Si l’accrochage entre les deux hommes n’avait pas eu lieu, le pilote de la Ford n°17 serait actuellement en tête du championnat. Mais avec cette 18ème place à l’arrivée, il est maintenant troisième à 16 points du leader Jimmie Johnson.

justo vulputate, ipsum mattis Donec fringilla felis sed Praesent Donec libero.